Musique
Rubik la hot pop finlandaise venue du froid

Rubik la hot pop finlandaise venue du froid

24 juin 2011 | PAR Laurene Saby

Rubik, c’est le phénomène pop-hindi-psychédélique en Finlande. En France, ce n’est pas (encore) très connu. Grossière erreur : puisque ce groupe est absolument divin, délicieusement enivrant, totalement addictif ! Découvrez, écoutez et faites-vous plaisir !

Un Boys Band finlandais obscur, vous paraissez peu emballés ? Et bien pourtant vous devriez ! Rubik, c’est le groupe qui cartonne en ce moment en Finlande, sur la scène pop. Le troisième album du groupe, « Solar », sorti en mars dernier est absolument somptueux. Le groupe après deux cd déjà encensés par la critique finlandaise, avait été remarqué hors des frontières du pays nordique grâce à l’album « Dada Bandits ». Les blondinets de Rubik, avec leur viking Touch’ et leur style follement hype ont parcouru les Etats-Unis, le Canada pour une tournée. Ils s’attaquent à l’Europe, avec des concerts en Espagne, en Suisse, en Allemagne mais aussi en France. Le Café de la danse à Paris, la Carène à Brest mais aussi des concerts intimistes à Toulouse et Clermont-Ferrand, Rubik va doucement et surement à la rencontre de son public français. Le groupe composé selon l’humeur de 6 à 8 musiciens, s’est formé dans le nord de la Finlande en 2003.

 

Au départ, ce sont quatre jeunes hommes, qui se sont rencontrés bien vite autour de leur passion et de leur talent communs. Comme le déclare le chanteur de Rubik en backstage : « Quand on fait de la musique, et autre chose que du Métal, on est vite amené à se rencontrer en Finlande, là-bas on est si peu nombreux ! » Pour notre plus grande chance donc, le groupe est parti jouer sur les scènes du monde, flamboyant représentant de la nation musicale finlandaise. Pour les voir en concerts à Paris, il faudra patienter jusqu’à la rentrée. Sur scène, c’est une véritable explosion : Le chanteur est la réincarnation de Jim Morrisson pour le charisme (yeux fermés cachés derrière ses cheveux décoiffés, posture de gourou sous acides, diablement possédé par sa musique) et une voix à la James Blunt, plus aiguë et plus mélodieuse que le british. En attendant de les découvrir sur scène, précipitez-vous pour acheter leur album. Vous partirez loin, très loin, peut-être même jusqu’à Helsinki qui sait. L’étoile du Nord a maintenant un nom, un peu cubique on vous l’accorde, mais franchement brillant. Suivez Rubik dans le ciel musical !

le Myspace de Rubik

le Facebook de Rubik

Le Twitter de Rubik

(c) visuel : myspace.com/rubikband/, indierockreviews.com

Planète au Théâtre de la Bastille
I Beg for Summer d’ALB: vent de fraîcheur
Laurene Saby

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *