Politique culturelle
« Le fonds de secours annoncé par le ministre de la Culture ne répond pas à l’ampleur des difficultés » : l’appel au gouvernement du milieu culturel.

« Le fonds de secours annoncé par le ministre de la Culture ne répond pas à l’ampleur des difficultés » : l’appel au gouvernement du milieu culturel.

26 mars 2020 | PAR Marjorie Le Meur

Pour sauver l’activité d’artistes, employeurs et salariés du secteur culturel, la FEVIS (Fédération des Ensembles Vocaux et Instrumentaux Spécialisés) lance un appel au gouvernement afin que de plus amples mesures soient mises en place face à la crise économique liée à la pandémie du Covid-19.

«  Nous, artistes, directeurs d’ensembles, de compagnies et de structures, pouvons dire sans détour qu’une immense partie de nos collègues, institutions, salles, festivals et professions affiliées est aujourd’hui menacée de banqueroute, en raison des innombrables concerts et représentations annulés jusqu’à nouvel ordre pour des raisons sanitaires évidentes. »

Avec une perte de chiffres d’affaires de 590 millions d’euros selon le Prodiss (Syndicat national du spectacle musical et de variété), les acteurs du secteur culturel assurent que le soutien annoncé par le ministre de la Culture s’élevant à 22 millions d’euros n’est pas suffisant pour sauvegarder les emplois et trésoreries du milieu.

« A l’urgence s’ajoute la nécessité d’une totale préservation de nos compétences, de nos savoir-faire, en protégeant dès aujourd’hui nos structures face au risque de disparition pure et simple. »

Davantage menacés par la précarité, une attention particulière doit rapidement être apportée pour les intermittents du spectacles et CDD d’usage : « Beaucoup de nos structures, dont les revenus ont disparu du fait de l’annulation des manifestations, n’ont pas la solidité financière pour assumer cette indemnisation. Nous demandons donc expressément le bénéfice du régime de l’activité partielle pour nos artistes et salariés engagés en CDD d’usage. » Les ministères de la Culture et du Travail assurent que la période de confinement ne sera pas comptabilisée dans le calcul des droits pour les intermittents du spectacle.

Une autre menace inquiète les actifs du milieu, celle que les subventions acquises pour l’année 2020 ne soient pas reversées intégralement et rapidement par l’Etat et les collectivités territoriales : « Nous demandons le maintien et le versement rapide des subventions acquises en 2020, des crédits d’impôts 2019 et la mise en place immédiate d’emprunts à taux zéro pour les structures dont les trésoreries ne permettent pas d’honorer les paiements. ».

Parmi les signataires de l’appel: Samuel Achache · Paul Agnew · Bruno Allary · Jean-Marc Andrieu · Jean-Marc Aymes · François Bazola · Jean Bellorini · Simon-Pierre Bestion · Louis-Noël Bestion de Camboulas · Frédéric Bétous · Amandine Beyer · Gilbert Bezzina · Margaux Blanchard · Sébastien Boin · Florence Bolton · Catherine Bolzinger · Bruno Bonhoure · Emmanuel Bonnardot · Yoann Bourgeois · Guillaume Bourgogne · Anne-Catherine Bucher · Paulin Bündgen · Pauline Bureau · Gonzalo Bustos · Jeanne Candel · Gautier Capuçon · Renaud Capuçon · Louis Castelain · Marie-Bernadette Charrier · Yves Chauris · Julien Chauvin · William Christie · Hélène Clerc · Luc Coadou · Franck-Emmanuel Comte, entre autres.

Visuel: PHILARMONIE-MANUEL-COHEN-AFP

Confinement : et si on en profitait pour rencontrer la Rencontre ?
Un bilan lourd pour la culture : les artistes et intellectuels morts du coronavirus
Marjorie Le Meur

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *