Politique culturelle
La Bibliothèque nationale de France reçoit un important manuscrit de la Première Guerre Mondiale.

La Bibliothèque nationale de France reçoit un important manuscrit de la Première Guerre Mondiale.

10 novembre 2020 | PAR quentin didier

L’écrivain et membre de l’Académie Française Maurice Genevoix rend compte de son vécu de la Grande Guerre dans l’un des plus importants manifestes du XXe siècle.

Maurice Genevoix est un jeune et brillant étudiant de 24 ans lorsque la guerre éclate en 1914. Il est envoyé sur le tristement célèbre front de Verdun d’où il en sortira miraculé. Le jeune homme commence à écrire les premières mémoires de cette terrible expérience alors que la guerre n’est pas encore finie. Il détaille avec authenticité et précision ce que lui et ses camarades vivent lors de cette tragique période. Maurice Genevoix entretient le souvenir des morts et des survivants sur 5 tomes : Sous Verdun (1916), Nuits de guerre (1917), Au seuil des guitounes (1918), La boue (1921) et Les épargnes (1923). L’académie française lui offre en 1916 le prix Marcellin Guérin pour ses premiers écrits. Ce prix désormais disparu, récompense les œuvres qui témoignent de l’histoire et rendent hommage à la France.

C’est en 1949 que l’écrivain réunit ses cinq tomes sur la Première Guerre Mondiale en un recueil qu’il nomme Ceux de 14. Cette œuvre témoignage, figure comme l’un des plus importants et riches manuscrits sur la Grande Guerre. Maurice Genevoix passera sa vie à entretenir la mémoire des morts et des survivants.

Pour ne pas stopper la transmission, la Bibliothèque nationale de France se voit offrir Ceux de 14 dans sa version originale. Le précieux document sera également présenté ce mercredi 11 novembre alors que le cercueil de Maurice Genevoix entrera au Panthéon lors d’une cérémonie hommage.

Visuel ©Lcl123 creativecommons

Les spectacles classiques et lyriques à voir en ligne pour la semaine du 10 novembre
« Désirer comme un homme » de Florian Vörös : pornographie, fantasmes et masculinités
quentin didier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *