Politique culturelle
Jean-Marc Bustamante nommé à la direction des Beaux-Arts de Paris

Jean-Marc Bustamante nommé à la direction des Beaux-Arts de Paris

03 septembre 2015 | PAR Kalindi Ramphul

Contre toute attente, l’artiste et professeur Jean-Marc Bustamante s’est vu nommé à la tête des Beaux-Arts de Paris. Fleur Pellerin avait proposé sa candidature au Président de la République sur conseil d’un comité décisionnel mis en place pour sélectionner le candidat parfait. Il remplace alors Nicolas Bourriaud, évincé le 2 juillet. Mais son nouveau statut n’a pas laissé tout le monde indifférent. Explications.

Le 28 août 2015, un comité composé, entre autres, de Marie-Claude Beaud, directrice du Nouveau Musée National de Monaco, Carole Benzaken, artiste, Jean-Pierre Greff, directeur de la Haute école des arts et de design de Genève et Laure Ortiz, agrégée des universités en droit et Présidente de l’association Sciences po-Europe (ESoPA), s’est réuni pour considérer les candidatures de 25 candidats au poste de Directeur de l’école des Beaux-Arts. Après délibération, le comité a proposé la candidature de Monsieur Bustamante à la Ministre de la Culture et de la Communication, Madame Fleur Pellerin. Elle a alors proposé au Président de la République sa nomination et un communiqué du mercredi 2 septembre a révélé que le candidat avait été retenu.

Jean-Marc Bustamante remplace alors Nicolas Bourriaud, commissaire d’expositions, historien de l’art et critique à la tête de la fameuse école d’arts. Monsieur Bustamante est un artiste de renommé internationale qui avait représenté la France à la Biennale de Venise en 2003 mais était également professeur depuis 20 ans dans plusieurs écoles européennes, notamment la très réputée Rijksakademie van Beeldende d’Amsterdam et à l’Akademie der Bildenden Künste de Munich. Il est, par ailleurs, professeur à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris depuis 1998 et a, pour son établissement, de grandes attentes. En outre, Il a pour ambition de favoriser une plus grande transversalité au sein de l’établissement tout en respectant son identité, et souhaite placer l’artiste au coeur du projet de l’école afin d’accroitre sa visibilité internationale.

Mais bien que la réputation de Monsieur Bustamante ne soit plus à faire, sa nomination a été loin de laisser tout le monde de marbre. La nouvelle a en effet surpris bien des Français qui étaient quasiment certains, après la polémique suscitée par le Canard enchaîné que c’était le directeur de la Villa Médicis, Eric de Chasey, qui serait nommé à la direction de l’établissement. Mais le comité décisionnel et Fleur Pellerin auront sûrement voulu ne pas s’attirer les foudres des étudiants, déjà furieux du limogeage de leur ancien directeur. Les élèves n’ont pas caché leur colère quant à l’évocation de la nomination de Eric de Chasey. En effet, celui-ci se dit être proche de Julie Gayet et, donc, de François Hollande. Les étudiants, révoltés face à ce qu’ils ont vécu comme du  « préférentisme », se sont bien adoucis lors de l’annonce de la nomination de leur professeur. Le nouveau directeur devra alors ne pas les décevoir et devra aussi et surtout faire oublier certains propos un tantinet machistes qu’il aurait tenu en 2006 devant Christine Macel, conservatrice au centre Pompidou. S’il s’en défend aujourd’hui, il doit encore faire ses preuves et reconquérir bon nombre de détracteurs et surtout de détractrices.

Visuel : ©DDM

[Savoirs] Les 7 conférences du mois de Septembre 2015
« Aerobics ! », Paula Rosolen manque de souffle
Kalindi Ramphul

One thought on “Jean-Marc Bustamante nommé à la direction des Beaux-Arts de Paris”

Commentaire(s)

  • Barbara CAILLIAU

    Hello Jean-Marc Bustamante félicitations.
    Te rappelles tu le GARBI à Calella de Palafrugell vers 1970 ? Tu étais amis avec mes sœurs Christine et Sylvie !!

    février 2, 2016 at 14 h 01 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *