Politique culturelle
Hugues Gall, reconduit à la tête de la Fondation Claude Monet

Hugues Gall, reconduit à la tête de la Fondation Claude Monet

25 mars 2013 | PAR Marie Pichereau

Au cours de la séance plénière du 20 mars dernier, Hugues R. Gall a été reconduit dans ses fonctions de directeur de la Fondation de renom.

La carrière de cet ancien directeur de l’Opéra de Paris est exemplaire. En 2004, il devenait vice-président de la fondation Noureev, puis membre du conseil de la fondation d’entreprise de Veolia Environnement. En fin d’année, il était également nommé président du conseil d’administration de l’industrie pour le financement du cinéma et des industries culturelles. Son arrivée au sein de la maison de Giverny se fera dans le courant de l’année 2008. Élu par ses confrères de l’Académie des Beaux-arts, il deviendra alors directeur de la fondation Claude-Monet. Sa sensibilité et ses capacités en matières d’environnement, le conduiront à siéger au Conseil économique, social et environnemental en 2011.

Pour cet amoureux de la nature , la genèse de Giverny, devra toujours être conservée et sublimée. Dès le début de sa prise de fonction, Hugues R. Gall, a toujours mis un point d’honneur à soigner et protéger ce lieu enchanteur : « Les travaux de restauration menés par Gérald et Florence Van der Kemp grâce notamment aux mécènes américains ont permis à la maison et aux jardins de Claude Monet de redevenir un lieu d’exception, d’une profonde quiétude et d’un perpétuel enchantement. Chaque année, plus de 400 000 visiteurs viennent du monde entier ressentir cette atmosphère unique », « La Fondation Claude Monet, propriété de l’Académie des Beaux Arts, doit rester un lieu vivant. Nos jardiniers travaillent toute l’année pour mettre en valeur les jardins, les « reconstruire » en permanence, en préserver et en renouveler le patrimoine végétal, tout en restant fidèle à la vision du grand peintre ».

 

Le "Pont Japonais", vu du bassin des Nymphéas

En effet, Monet s’était toujours montré perfectionniste pour son jardin. Il avait engagé plus de sept jardiniers dont l’un d’entre eux avait pour unique travail, d’enlever les gouttes de pluie ou de rosée qui s’étaient déposées sur les nymphéas. Ce paysage soigné, baigné de lumière et de couleur donnera naissance à une série d’environ 250 peintures à l’huile. Aujourd’hui transformé en musée, ce lieu ouvrira officiellement ses portes au public en 1980. Le 1 avril de la même année, la Fondation Claude Monet sera créée. L’ancienne demeure du peintre, deviendra vite par la suite une destination prisée pour tous les férus de l’impressionnisme. Depuis 1976, l’endroit a d’ailleurs été inscrit aux monuments historiques.

Visuels : Capture d’écran.

Spirou souffle ses 75 bougies
Carla Bruni nouvelle égérie Bulgari
Marie Pichereau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture