Politique culturelle
Grève du CMN : les protestations se poursuivent depuis le 22 mars

Grève du CMN : les protestations se poursuivent depuis le 22 mars

28 mars 2012 | PAR Celeste Bronzetti

Jeudi dernier, 22 mars, la grève annoncée par les syndicats du CMN a commencé. Selon les porte-parole du personnel CMN les mouvements sont encore en cours :  les raisons des revendications se rapportent au mécontentement général envers la Présidence Lemesle ainsi qu’à des conditions contractuelles déplorables décrétées par le nouveau Statut.

En février, un rapport de l’inspection générale des affaires culturelles commandé par Frédéric Mittérand, témoignait de la souffrance répandue dans le milieu du travail depuis l’arrivée de la Présidente Lemesle. Les employés  reprochaient à Mme Lemesle une attitude tyrannique et autoritaire dans la gestion des affaires du CMN. La réaction du ministre Mittérand au rapport a été insuffisante, voire absente selon les syndicats, ce qui a exacerbé les polémiques jusqu’au dépôt du préavis de grève pour jeudi 22 mars, reconductible.
Les syndicats demandent le changement de gouvernance à la tête de l’établissement, la remise à plat de tous les processus de fonctionnement mis en place depuis le début de la présidence actuelle, une intervention du Ministère par rapport au rapport de l’IGAC, une série de révendications spécifiques qui concernent les conditions contractuelles des employés de l’établissement et le renouvellement de la politique de ressources humaines et de gestions de personnels.

Après presque une semaine depuis le début des protestations, nous avons essayé d’aborder le personnel du CMN pour obtenir quelques petits témoignages en direct : ce qu’on a obtenu par un employé de la Tour de Notre Dame ce n’est pas vraiment un rapport détaillé de l’état des revendications. Un scrupule de réserve a empêché notre interlocuteur de répondre de façon définitivement claire et exhaustive. Cela a sans doute un rapport avec la poursuite des mouvements en programme pour demain : des actions sont prévues devant les monuments parisiens de propriété de l’Etat, en continuité avec la grève de jeudi dernier.

Le personnel, en effet, ne semble guère satisfait des réactions du Ministère de la Culture et de la Communication. Les résultats acquis à la date d’aujourd’hui ne sont pas suffisants; l’employé CMN parle au nom du personnel quand il affirme que le rapport de l’IGAC a obtenu la visibilité et que des mesures de la part du ministère sont attendues pour répondre à la « situation de profonde souffrance » du personnel dénoncée dans le rapport. « On regrette aussi », nous explique notre interlocuteur, des conditions contractuelles qui nous rendent de plus en plus précaires : actuellement on pourrait être virés très facilement de notre emploi ». De plus, dans le dernier projet mis en acte de la part de la Présidence du CMN, un transfert de gestion des agents titulaire est prévu : le personnel s’oppose fermement à l’embauche des contractuels sur des missions normalement dévolues aux agents d’État.

Toutes les revendications sont encore sur le plateau; peu a changé depuis le début des mouvements. Les prochaines actions, si elles sont efficaces, porteront à un tête à tête définitif entre le personnel du CMN et le Ministère de la Culture.

L’or noir d’Arthur H brillera à l’Odeon
France télévision veut lever l’interdiction de la diffusion des films le mercredi
Celeste Bronzetti

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture