Non classé

France télévision veut lever l’interdiction de la diffusion des films le mercredi

France télévision veut lever l’interdiction de la diffusion des films le mercredi

28 mars 2012 | PAR Melanie Bonvard

Certains ne l’ont peut être pas remarqué, mais la diffusion des films à la télévision le mercredi soir était interdite jusque maintenant. France télévision se joint à la cause des professionnels du cinéma et s’y oppose à son tour.

Ce groupe de chaîne majeur s’engage au coté du grand écran pour pouvoir (enfin) permettre de voir du cinéma à la télévision les fameux mercredis soirs. Légendaire est l’immense frontière qui se crée depuis toujours entre le petit et le grand écran. Difficile de passer de l’un à l’autre si l’on rappelle que l’avènement de la télévision a mis en garde le cinéma par son accessibilité plus flexible. Et malgré un compromis de coproduction en échange de diffusion, l’accès du cinéma à la télévision reste restreint. Les règlementations des relations cinéma-télévision sont bien strictes selon le CNC: le visionnage d’une œuvre cinématographique n’est pas possible les samedis soirs, les dimanches et mercredis après-midis ainsi que les vendredis de 18h à 21h. Beaucoup l’auront alors compris: la télévision veut bien se montrer altruiste envers son « concurrent » mais avec des limites à ces minuscules privilèges. Ce compromis peu avantageux semble jusqu’ici plutôt paradoxal : la diffusion d’un film à la télévision peut faire monter l’audience d’une chaîne. Celle-ci laisse le cinéma accessible à un public n’ayant pas les moyens de s’offrir des places dans les salles obscures.

France télévision, et plus précisément France 4, semble vouloir revendiquer les bienfaits du septième art sur les petits écrans. Alors que le nombre de films d’art et d’essais diffusés entre 20h30 et 22h30 est limité par an, France 4 se détache de cette règle. Elle est la seule chaîne de la TNT à diffuser cette communauté de longs métrages, ainsi que des courts métrages,  au- dessus du seuil de programmation exigé qui est de 45%. La chaîne compte donc bien renforcer son idéologie de programmation. Aussi, elle est la seule du monde télévisuel à proposer des films favorisant des réalisateurs indépendants européens. France 4 va donc consacrer sa première partie de soirée à ces œuvres, à hauteur de 85%. Pour cela, France télévision et les professionnels du cinéma se sont mobilisés ce lundi 26 mars en signant un avenant à l’accord du 20 décembre 2007. Et France Télévision n’en reste pas là, puisque le groupe s’est engagé à soutenir encore financièrement le cinéma. Il compte augmenter de 15% sa participation à la production d’œuvres cinématographiques françaises. Aussi, il assure un investissement de minimum 60 millions d’euros dans les œuvres du cinéma français et européen  et ce, d’ici 2015.

France Télévision prend, vraisemblablement, avec sérieux le cinéma français sous son aile aussi bien dans la diffusion du septième art que dans sa production. S’éloignant des préjugés, grâce à France 4, la télévision tente tout de même un brin de se réconcilier avec le cinéma.

 

Grève du CMN : les protestations se poursuivent depuis le 22 mars
Breton : quatre londoniens surréalistes
Melanie Bonvard

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *