Politique culturelle
France Télévisions refait dans la publicité

France Télévisions refait dans la publicité

02 octobre 2014 | PAR Fanny Bernardon

Alors que 2009 voit disparaître les publicités des antennes de France Télévisions du soir au matin, les vides juridiques qui existent dans plusieurs législations, une nouvelle fois, ne font pas exception. C’est sur quatre des vingt-quatre antennes régionales de France 3 que les téléspectateurs vont progressivement voir réapparaître les publicités qui ne leur avaient pas manqué.  

L’histoire des publicités ne connaît décidément pas de fin. En mars 2009, France Télévisions avait lavé ses écrans des minutes publicitaires. Une loi dictait en effet le retrait des publicités de 20h jusqu’à 6h du matin sur les antennes du groupe. Un moratoire du Sénat prévoyait que celles-ci soient entièrement supprimées au 1er janvier 2016.

Une nouvelle tombée tout récemment présage sur France 3 que quatre régions vont se remettre à diffuser une minute de publicité le soir, à 20h10. France Télévisions s’engagerait dans cette voie, on le comprend aisément, pour rétablir sa santé financière. Cette démarche pourrait générer entre 10 et 15 millions d’euros. En 2013, sous la tutelle d’Aurélie Filippetti, le ministère de la Culture annonçait que l’Etat allait baisser sa dotation à France Télévisions de 2% en trois ans. Dans un contexte de crise économique, il était demandé au groupe de rétablir son équilibre financier avant 2015 par de nouveaux choix éditoriaux ; l’Etat estimant la baisse de dotation comme « raisonnable » et refusant de « combler les 75 millions d’euros de pertes publicitaires ».

Très concrètement, là où les quatre antennes de France 3 concernées recevront les spots publicitaires, les autres assisteront à un « comblement » d’auto-promotion de la chaîne.  Alors que Rémy Pflimlin (Président-directeur général de France Télé) avait formulé plusieurs fois la nécessité de revenir aux publicités après 20h, Fleur Pellerin, la nouvelle ministre de la Culture, jugeait début septembre que la question n’était pas d’actualité.

De toute évidence, France Télévisions ne l’entend pas de cette oreille. La porte-parole qui rappelle l’objectif d’équilibre à atteindre en 2015 explique que cette décision de relancer la publicité sur les antennes locales fera office de laboratoire. Il semble nécessaire, justifie-t-elle, de voir s’il existe une demande en publicité au niveau régional.

L’Elysée a rapidement réagi à cette nouvelle et à ce coup en force de France Télévisions. Le Président Hollande affiche clairement son refus de voir la publicité réapparaître sur les écrans. Cette réforme voulue par la gauche et appliquée par Nicolas Sarkozy ne serait donc pas remise en question sous l’actuel mandat présidentiel.

Alors pub ou pas pub ? Le débat s’annonce encore houleux ! En attendant, les téléspectateurs attendent de voir si François Hollande augmentera ou non de trois euros, comme il l’avait annoncé, la redevance audiovisuelle. Affaire à suivre…

Visuel à la Une et visuel : @Capture d’écran

« Un Van Gogh au Poulailler » : Maureen Marozeau fait la lumière sur la vie mouvementée de 12 chefs d’œuvre
[Francophonies, ITW] Sergio Grondin et David Gauchard : « Savoir quels mythes entourent nos origines »
Fanny Bernardon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture