Actu
Sauver France Ô : L’appel collectif de 125 personnalités contre la suppression d’une chaîne symbolique

Sauver France Ô : L’appel collectif de 125 personnalités contre la suppression d’une chaîne symbolique

30 juillet 2020 | PAR Loïs Rekiba

En août, France Ô, la chaîne de télévision dédiée à l’Outre-Mer, se voit dans l’obligation de fermer son antenne sur la TNT. En réponse à cela, c’est plus d’une centaine de personnalités ont signé un appel publié dans Libération afin de faire changer d’avis  le groupe France Télévisions.

Mardi 29 juillet 2020, les colonnes de Libération ont ouvert leur porte à 125 personnalités issues de différents horizons (politique, médiatique et culturel) qui ont lancé un appel collectif en faveur de la sauvegarde de France Ô, la chaîne des Outremers. Cette dernière est menacée de disparaître de la TNT le 9 août. Pour eux, il ne s’agit pas de la suppression d’une chaîne de télévision comme une autre. Bien au contraire; les signataires soulignent collectivement la singularité culturelle qu’occupe au sein de l’espace audiovisuel cette chaine menacée de fermeture :  France Ô est le reflet de ce que l’écrivain martiniquais Édouard Glissant qualifiait de créolisation du monde, un espace où dialoguent les cultures de l’archipel France, écrivent les footballeurs Lilian Thuram et Marius Trésor, les comédiens Pascal Légitimus et Firmine Richard, l’académicien Erik Orsenna, la journaliste Audrey Pulvar. Déjà, ce mardi, une pétition pour sauver la chaîne avait recueilli 67 000 signatures en tout.

France 4 très certainement ménagée 

La suppression de France Ô et de France 4 devait avoir lieu le 9 août. La raison ? Permettre au groupe France Télévisions d’effectuer des économies (sous les injonctions du gouvernement) et d’engager des investissements dans le numérique. Cependant, la chaîne France 4 pourrait quant à elle être épargnée car, durant la période de confinement, elle s’est démarqué par la mise en place d’un contenu pédagogique et éducatif visant à palier l’absence de cours en présentiel dont de nombreux écoliers défavorisés ont pâti.

La Ministre de La Culture, Roselyne Bachelot, avait indiqué le 9 juillet au sujet de France Ô : je crois que la question est résolue. On était arrivé à une sorte de confinement de l’Outre-mer dans le service public audiovisuel et l’Outremer doit participer à l’ensemble de l’audiovisuel, a expliqué la nouvelle ministre. Or le décret visant à supprimer la chaîne n’a pas été édicté.

Une audience très chétive

France Ô  a été diffusée de la TNT à partir de 2010. Avant elle, il y avait RFO Sat. La chaîne compte environ 50 salariés pour un budget de 30 millions d’euros. Ce n’est pas la première fois que France Ô est exposée à la critique en raison de son faible score d’audience en métropole. Chiffres à l’appui, on compte 0,6 % d’audience en moyenne, en 2018. Cependant, au sein des départements d’outre-mer la chaîne se hisse à un score d’audience à 3,9 %, selon les chiffres évalués par Médiamétrie, début 2020

Delphine Ernotte, qui a récemment été ré-élue à la présidence de France Télévisions a, de son côté, garanti que si France Ô venait à disparaître, il s’imposerait dans tous le domaine audiovisuel public ce qu’elle appelle un réflexe outremer.

Une fenêtre toute numérique et entièrement dédiée à l’Outre-Mer

Dans son Pacte de visibilité des Outre-mer, rendu public sur le Net début juin, France Télévisions a inauguré un portail numérique baptisé Outre-mer La 1ère, entièrement dédié aux Outre-mer et aux informations le concernant. Bien sur, avec cette initiative, il s’agit de compenser la fermeture de la chaîne ultramarine.

Quant à eux, les signataires de la tribune collective de Libération proposent la sauvegarde de la chaîne France Ô en faisant d’elle le lieu de rendez-vous par excellence du patrimoine, des langues et des cultures des outre-mer.

L’appel souhaite également que cette dernière mette en plus l’accent sur la diffusion de manifestations sportives, et qu’elle s’engage plus en avant sur la question de la transition écologique. Lui laissera t-on cette opportunité ? 

©Logo France Ô — FRANCE TELEVISIONS

Une Tosca survoltée nous replonge dans l’art et la vie à Naples
Ashley Judd peut engager des poursuites contre Harvey Weinstein
Loïs Rekiba

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *