Politique culturelle

CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux: Sandra Patron prend la Direction

CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux: Sandra Patron prend la Direction

22 juillet 2019 | PAR Anna Geslin

C’est acté, le CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux sera aux commandes de Sandra Patron, nouvelle directrice fraîchement nommée par le maire Nicolas Florian. Ce choix semble assez logique, puisqu’étant déjà directrice du Musée régional d’art contemporain de Sérignan depuis 2014, Sandra Patron est expérimentée et devrait accomplir sa mission sereinement. Elle prendra ses fonctions en septembre 2019. 

 

Depuis 2018, le CAPC musée d’art contemporain est en pleine mutation, avec de nouveaux projets en cours, et aujourd’hui une nouvelle nomination. En effet, des initiatives ont été prises dans le but de soutenir la jeune création; développer des projets in situ réalisés dans la nef du musée; et proposer des oeuvres hétérogènes et originales qui puissent plaire au plus grand nombre. Ces changements semblent avoir un impact positif sur le musée, puisqu’il connaît depuis un an une hausse de 18 % de sa fréquentation. Le CAPC continue sa mue, avec dernièrement la nomination de sa nouvelle directrice à sa tête: Sandra Patron. Elle succède ainsi à la directrice générale des affaires culturelles Claire Andries, qui avait elle-même assurée l’intérim après le licenciement de Maria Inés Rodriguez. 

Sandra Patron est déjà expérimentée comme directrice du Musée régional d’art contemporain Occitanie, où depuis septembre 2014, elle mène un projet d’extension afin de créer de nouveaux espaces d’expositions, de nouvelles réserves et un dépôt plus conséquent du Centre National des Arts Plastiques (dans lequel elle est membre de la commission d’acquisition). Elle est aussi membre du comité de sélection du Pavillon Français de la Biennale de Venise 2019 et est Chevalier des Arts et des Lettres. Le maire de Bordeaux a donc tranché pour cette femme, qui prendra ses fonctions à partir du 16 septembre 2019.

 

©Visuel: CAPC Bordeaux, Flickr.

Hicham Berrada, la poésie de la chimie
Voir, revoir les spectacles du Festival d’Avignon à Paris
Anna Geslin

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *