Expos

Deux jours à Bordeaux

Deux jours à Bordeaux

18 mars 2019 | PAR Laetitia Larralde

Envie d’une escapade culturelle ? Prenez la direction de Bordeaux, avec son offre aussi variée que stimulante.

Art contemporain au CAPC – musée d’art contemporain de Bordeaux

La nouvelle saison du CAPC s’ouvre en mars avec trois expositions aux univers très différents : Takako Saito, Marie Cool Fabio Balducci et Julie Béna.
Les galeries du rez-de-chaussée accueillent une grande rétrospective de l’artiste Takako Saito (voir notre article ici). De ses débuts avec Fluxus à son atelier de Düsseldorf, ce sont soixante ans d’une carrière riche que les quatre cent œuvres nous racontent. Avec humour et délicatesse, elle nous invite à jouer avec elle et ses œuvres dans un processus créatif ouvert et plein d’humour.
Dans la nef, Marie Cool Fabio Balducci investissent l’espace avec leur installations et vidéos centrées sur les objets normés propres à l’économie tertiaire. Entre la sculpture et la performance, Rovesciamento fait entrer en collision le monde du travail de bureau et les éléments naturels.
Enfin, la programmation Satellite 2019, en partenariat avec le Jeu de Paume de Paris et le Musée Amparo de Puebla au Mexique, ouvre sa thématique sur Le nouveau sanctuaire avec deux œuvres de l’artiste française Julie Béna. Avec une sculpture et un film d’animation 3D, elle questionne notre relation à l’espace architectural et comment il influence notre ressenti.

Exploration spatiale à la Base sous-marine

Le lieu à lui seul mérite le déplacement. Construit pendant la seconde Guerre mondiale par l’armée allemande et destiné à abriter des sous-marins, ce géant de béton semble sorti d’un roman de science-fiction. Cela en fait le réceptacle idéal pour l’exposition D’un soleil à l’autre, exploration de l’univers entre science et art.
Depuis le premier pas sur la Lune, dont on fête les cinquante ans cette année, notre rapport à l’univers a énormément évolué. L’imaginaire lié à la conquête spatiale est aujourd’hui moins fantasmé de par l’avancée de l’exploration spatiale et la quantité de données scientifiques récoltées. D’immensité insondable, l’univers est passé à un espace à conquérir, à coloniser.
Les artistes nous parlent d’intangible, d’ondes, de levers de soleil sur Mars et de particules invisibles dans un parcours immersif et hypnotisant. Entre art contemporain et art numérique, entre données réelles et extrapolations poétiques, la navigation spatiale se fait doucement, avec une légère perte de repères dans le temps et l’espace.

Lanternes japonaises au Musée des arts décoratifs et du design

Dans le cadre de Japonismes 2018, le madd s’intéresse à un objet tellement lié au quotidien japonais qu’il en est presque oublié : la chôchin, la lanterne portative. Faite de bambou et de papier, elle est par essence fragile et éphémère, mais a pourtant traversé les siècles.
Installée au milieu des riches boiseries de l’hôtel de Lalande, l’exposition contraste par la simplicité de ses matériaux d’un objet d’usage courant. De la reconstitution d’un atelier d’artisans japonais aux collaborations avec des grands noms du design comme Isamu Noguchi ou Jasper Morrison, on suit l’évolution de la lanterne et son adaptation au monde moderne.
Si l’électricité a confiné la chôchin à un rôle décoratif ou symbolique des fêtes et rituels, elle représente l’essence de l’esthétique japonaise : poésie de l’impermanence, simplicité formelle liée au geste de l’utilisateur et douceur d’un éclairage qui existe par l’ombre qu’il crée. De l’objet utilitaire, parfois hanté par des esprits, parfois servant d’accessoire aux acteurs de kabuki, à la lanterne des fêtes bouddhistes, la chôchin offre un point de vue inédit sur la culture japonaise.

Réouverture du Muséum d’histoire naturelle

Le 31 mars prochain le Muséum d’histoire naturelle rouvrira ses portes après dix ans de fermeture. Complètement repensé et augmenté d’un espace de 500m² en sous-sol pour les expositions temporaires, il permettra de mieux mettre en valeur les collections. Ces collections, constituées par plus de deux siècles d’acquisitions, sont fortes de plus d’un million de spécimens venant du monde entier. Après un inventaire complet et de nombreuses restaurations, près de 4000 spécimens seront exposés dans un environnement clair et moderne, qui garde les codes du musée d’histoire naturelle tout en s’ancrant dans le présent.
Le muséum s’est réorganisé autour des enjeux environnementaux et du rôle que l’homme a à jouer. Il questionne sur la biodiversité, la notion de préservation et les liens entre les espèces, humain compris. La collection permanente s’articule autour de l’idée de la nature vue par les hommes et met en valeur la diversité des espèces, tailles, formes, ou encore couleurs, présente les liens entre les espèces et replace le tout dans un contexte historique et géologique.
Par la mise en place d’un musée des tout-petits, de bornes interactives, d’un show multimédia et de médiateurs ambulants, le muséum s’adresse à tous les âges et vise la sensibilisation aux problématiques actuelles tout en permettant de découvrir ou approfondir ses connaissances.

 

Visuels : photos L. Larralde / 1- Takako Saito au CAPC / 2- d’un soleil à l’autre à la Base sous-marine / 3- Chôchin au musée des Arts Décoratifs et du Design / 4- Museum d’histoire naturelle

La playlist des Champs Elysées (désolé)
 FRANCK ZAPPA : Les Extravagantes Aventures de Frank Zappa !
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

One thought on “Deux jours à Bordeaux”

Commentaire(s)

  • Solene

    Il manque à cette liste une magnifique expo : Renversant ! Quand art et design s’emparent du verre, qui a lieu à la Cité du Vin jusqu’au 30 juin. Une centaine d’oeuvres en verre par les plus grands noms du design. Superbe !

    mars 22, 2019 at 7 h 04 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *