Actu

Voir, revoir les spectacles du Festival d’Avignon à Paris

Voir, revoir les spectacles du Festival d’Avignon à Paris

22 juillet 2019 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Dans quelques heures, Avignon va décélérer. Le Festival ferme ses portes le 23 après le concert de Rebotini, mais le OFF se prolonge encore jusqu’à dimanche. Comme chaque année, nous faisons le point sur les tournées.

Architecture, le spectacle ciselé et controversé de Pascal Rambert sera repris aux Bouffes du Nord du 6 au 22 décembre 2019, l’occasion de vous faire votre propre avis sur notre plus gros coup de cœur du Festival.  

Granma, la plongée dans la Révolution cubaine de Rimini Protokoll fera tinter ses trombones à la Commune du 4 au 8 décembre 2019.

Lewis Versus Alice, le spectacle merveilleusement onirique riche de  plusieurs moments de grâce inoubliables de Macha Makeïeff est à voir au TGP du 27 septembre au 13 octobre 2019.

Le trop classique Multiple-S de Salia Sanou sera à Chaillot du 23 mai au  4 juin.

Le captivant Le reste vous le connaissez par le cinéma de Daniel Jeanneteau jouera à domicile, au T2G du 9 janvier au 1er février.

L’émouvant Le présent qui déborde de Christiane Jatahy sera du 1er au 17 novembre au Centquatre.

Si vous voulez vous faire votre propre avis sur le démagogique Nous, l’Europe banquet des peuples de Roland Auzet, ce sera au TGP du 25 mars au 2 avril.

Idem, pour ce qui concerne Points de non-retour, la pièce très problématique sur la mémoire des massacres des algériens le 17 octobre 1961 d’Alexandra Badéa sera à la Colline du 7 novembre au 1er décembre 2019.

Le délicieux l’Amour Vainqueur d’Olivier Py, gros coup de cœur de cette édition, sera à voir au Centquatre du 3 au 8 mars.

Ordinary People, l’inégale proposition de Jana Svobodová et Wen Hui sera au Théâtre de la Ville-Les Abbesses du 5 au 9 novembre.

A rattraper :

Pelléas et Mélisandre de Julie Duclos, du 22 février au 21 mars à l’Odéon.

A surveiller 

La Brèche de Tommy Milliot, Outside de Kirill Serebrennikov, Sous d’autres cieux de Maëlle Poésy, l’Oréstie de Jean-Pierre Vincent et  £¥€$ d’Ontroerend Goed n’ont pas encore de dates parisiennes.

Visuel à la Une : Architecture- ©Christophe Raynaud de Lage

CAPC musée d’art contemporain de Bordeaux: Sandra Patron prend la Direction
Tommy Milliot ouvre la brèche du talent au Festival d’Avignon
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *