Politique culturelle

Banksy nous rappelle que Steve Jobs a des origines syriennes

Banksy nous rappelle que Steve Jobs a des origines syriennes

15 décembre 2015 | PAR Pauline L'Huillier

Banksy, le street-artiste le plus célèbre du monde, a réalisé quatre œuvres consacrées aux migrants à Calais. L’une d’elles représente Steve Jobs avec un baluchon et un ordinateur. Artiste subversif, Banksy est aussi un créateur engagé.

Banksy est l’un des rois du street art à la renommée internationale. Il avait déjà fait part de son engagement pour les réfugiés en réutilisant le bois et les accessoires de son parc d’attractions éphémère « Dismaland » afin de construire des abris aux réfugiés à Calais. Après cette première initiative pour le camp des réfugiés de la « jungle », l’artiste a à nouveau marqué son intérêt pour la cause des migrants en peignant quatre œuvres sur les murs de la ville.

Le premier graffiti – ou peinture urbaine – représente un Steve Jobs, fils du migrant syrien Abdulfattah Jandali. C’est dans un contexte politique assez tendu que le graffeur peint Steve Jobs avec son ordinateur Apple à la main et ses affaires personnelles qu’il porte sur son dos, comme un migrant refoulé dans des camps. « Apple paie plus de 7 milliards de dollars d’impôts chaque année, et existe seulement car on a accueilli un jeune homme venu de Homs », aurait déclaré Banksy selon un reporter de Channel 4 sur place à Calais. Outre sa représentation de Steve Jobs en migrant, Banksy a réalisé trois autres œuvres à Calais et dans le camp où environ 4.500 migrants vivent actuellement. Toutes ont été publiées sur le site officiel de l’artiste.

 

 

Visuels : ©http://www.banksy.co.uk/

« Golgota Picnic » enfin lavé des accusations de « christianophobie »
Agenda Classique de la semaine du 14 décembre
Pauline L'Huillier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *