Actu
Neil Young porte plainte contre Donald Trump

Neil Young porte plainte contre Donald Trump

06 août 2020 | PAR Chloé Hubert

Neil Young décide de poursuivre en justice l’équipe de campagne de Donald Trump pour l’utilisation de ses chansons lors de rassemblements électoraux, notamment pour la présidentielle de novembre.  

Des menaces à exécution

Après avoir menacé le président des États-Unis il y a une dizaine de jours sur les réseaux sociaux de mener une action en justice contre lui pour l’utilisation de ses chansons sans son autorisation, Neil Young a annoncé mardi, sur son site, qu’il portait effectivement plainte. Neil Young déclare dans son texte de plainte qu’il « ne peut, en son âme et conscience, permettre que sa musique serve de support à une campagne d’ignorance et de haine, conflictuelle et antiaméricaine ». Ce sont ses titres Rockin’ in the Free World et Devil’s Sidewalk qui ont surtout été utilisés à plusieurs rassemblements de Donald Trump. Des utilisations qu’il contestait sur les réseaux sociaux. 

Jusqu’à 150 000 dollars par utilisation de chanson

L’artiste de 74 ans qui s’estime victime d’une violation de ses droits d’auteur pourrait toucher gros. Ses avocats qui sont en train de déposer une plainte au tribunal fédéral de New-York annoncent réclamer en dommages et intérêts 150 000 dollars par utilisation de chanson. Faisant partie des favoris de la playlist « rock ‘n’ roll » du président, cela pourrait lui rapporter beaucoup. Dans cette même playlist, le groupe Queen dénonçait lui aussi l’utilisation de son célèbre We are the champions lors d’une apparition de Donald Trump à une convention du Parti républicain. Plus récemment, Pharrell Williams, Rihanna, Aerosmith ou Adele, ainsi que les héritiers de Prince, se sont également plaints que leurs titre soient joués sans leur accord. En juin, c’était les Rolling Stones qui avait menacé le président Trump d’une action en justice pour l’utilisation de leur chanson You Can’t Always Get What You Want. Suivront-ils les pas de Neil Young ? 

 

Visuels: Neil Young en concert a Oslo, Norvège 2009. Wikipedia /Per Ole Hagen ©

 

Retour sur l’île des papis, des mamies et des chats de Nekomaki
Les saisons d’opéra dans le sud de la France en 2020-2021
Chloé Hubert

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *