Politique culturelle
Adèle dit non à Donald Trump

Adèle dit non à Donald Trump

03 février 2016 | PAR Amelie Blaustein Niddam

La diva ne dira pas « Hello » au candidat aux primaires américaines. Adèle a été plus qu’énervée d’apprendre que son tube « Rolling in the deep » servait d’écrin aux arrivées du milliardaire aux cheveux teints.

Disons qu’Adèle n’est pas fan du bonhomme qui n’a jamais cessé d’avoir des propos anti-tout. Notamment anti-femmes/pauvres/gays/noirs… Bref. Trump avait quand même twitté au sujet d’Hilary « Comment peut-elle satisfaire son pays si elle ne satisfait pas son mari ? » Classe.

Et on se prend à rêver d’un concert réunissant tous les groupes et artistes qui n’ont pas voulu voir leurs noms associés à Donald Trump :  Neil Young et REM ont déjà fait savoir que leurs morceaux n’étaient pas les bienvenus aux meeting de l’homme d’affaire.

[Critique] « La Marcheuse » de Naël Marandin, une plongée au coeur de la prostitution à Belleville
“Cabaret électrique” déjanté, vitrine d’un Cirque Electrique résolument rock’n’roll
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture