Medias
Une culture d’entreprise dangereuse pour Amazon ?

Une culture d’entreprise dangereuse pour Amazon ?

20 août 2015 | PAR Hakim Akcha

Dimanche dernier, le New-York Times publiait un article traitant des conditions de travail des salariés d’Amazon. Non sans faire polémique, l’article assure la dangerosité de la culture d’entreprise de la célèbre firme. Mais le papier n’est pas sans faire grincer des dents certaines personnes…

Le New-York Times, célèbre journal américain publiait dans la journée du dimanche dernier un papier dénonçant les conditions exécrables des employé-e-s de la puissante start-up Amazon. L’article en question dépeint les contraintes que doivent subir les employé-e-s de l’entreprise américaine. Entre une surveillance permanente, des fouilles au corps, une cadence épuisante et de fortes pressions exercées sur les syndicats, Amazon semble maltraiter ses employés.

Les conditions de travail plus que pénibles de l’entreprise avaient déjà été découvertes en France comme aux États-Unis. Mais l’article new-yorkais se compose de plusieurs témoignages de salariés et d’ex-salariés de la firme. Ce qui lui ajoute en véracité et crédibilité. L’article est confirmé par de nombreux témoignages déjà présents sur la toile. Certains lecteurs vont même jusqu’à concéder :  « c’est un super endroit où travailler si vous n’avez pas d’autres centres d’intérêt dans la vie que le travail ». Apparemment, la culture d’entreprise est malsaine pour ses employés qui souffrent « d’alcoolisme, de troubles du sommeil voire même de dépendance aux antidépresseurs », confirme un autre lecteur. Rappelons tout de même la présence de préceptes, modestement intitulés « 14 Commandements, dans l’entreprise ». Parmi eux, un qui mentionne et stipule que « les leaders ne font pas de compromis pour le bien de la cohésion sociale. ». Autant dire que le bien-être des employé-e-s est loin d’être la priorité d’Amazon. 

Même si l’article a eu énormément de succès sur la toile et en version papier, il n’est pas du goût de tout le monde. Le fondateur d’Amazon, Jeff Bezos, connu pour humilier publiquement ses employé-e-s, affirme qu’il ne s’agit là que « d’anecdotes isolées ». Quelques employés sont venus à la rescousse de leurs patrons sur le net en affirmant que l’article ne se base sur aucun fait reflétant la réalité. « On travaille dur. Et on s’amuse. On fait des batailles de Nerf, quasiment tous les jours », ajoute l’un des ingénieurs de la firme, Nick Ciubotariu.

Visuel : © Logos officiels d’Amazon et du New-York Times.

Le streaming musical décolle en France
« The Drinkable Book », le livre qui transforme l’eau contaminée en eau potable !
Hakim Akcha

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *