Medias

Twitterweiler : était-ce nécéssaire?

Twitterweiler : était-ce nécéssaire?

14 juin 2012 | PAR Ariane Kupferman Sutthavong

La saga des Strauss-Kahn, c’est fini : le nouveau soap-opéra qui déchaîne les foules, c’est la version 2.0 des Feux de l’Amour : Valérie et Ségolène s’arrachent les cheveux tandis que François essaie de garder de la hauteur ; le tout sur fond d’élections législatives. La première saison a débuté hier sur Twitter avec le message de soutien de la « première dame » au candidat Olivier Falorni, rival de Mme Royal dans la première circonscription de Charente-Maritime.


Comment l’affrontement politique Royal vs. Falorni s’est-il transformé en querelle personnelle entre l’ancienne et l’actuelle compagne de François Hollande? La « parachutée de Solferino et le « candidat dissident » se disputent  dans l’entre-deux tours la même circonscription, la première bénéficiant du soutien du Parti Socialiste, le second de celui de Valérie Trierweiler à travers un tweet plutôt gênant.  Si Olivier Falorni apparaît comme le candidat « naturel » de La Rochelle, l’épaulement dont il profite se révèle embarrassant à la fois pour le Président et son parti, d’autant plus que Valérie Trierweiler n’est pas connue pour sa bienveillance à l’égard de Ségolène Royal…

Jalousie conjugale ou engagement militant? Entre Jean-Marc Ayrault qui stipule que « chacun doit savoir rester à sa place » et Najat Vallaud-Belkacem décrivant la journaliste comme « une femme libre et moderne qui a le droit de s’exprimer librement », le champ est large, laissant la place à de nombreuses interprétations du rôle de Valérie Trierweiler. Sur son compte Twitter, ni bio ni texte affirmant « mes tweets n’engagent que moi », seulement son nom…Reste un débat qui s’ouvre plus que jamais sur la place de première dame – officielle ou non.

Exquise Sonia Wieder-Atherton sous la lune
Les chevaliers du pardon tome 3: La fée Sanctus
Ariane Kupferman Sutthavong

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *