Medias

Médiapart accuse la Fédération Française de Football de discrimination raciale

Médiapart accuse la Fédération Française de Football de discrimination raciale

02 mai 2011 | PAR Aude Lallart

Après un semblant de stabilité suite à la nomination de Laurent Blanc en tant que sélectionneur de l’équipe de France de football, la Fédération Française de Football (FFF) connaît un nouvel orage : les cadres de l’organisation sont en effet accusés par Médiapart, d’avoir adopté fin 2010 une politique de recrutement basée sur un système de quotas discriminatoires officieux dans les centres de formation et les écoles de foot du pays.

La plupart des hauts dirigeants de la FFF sont concernés par cette accusation, y compris Laurent Blanc.
Lors d’une réunion interne, le sélectionneur aurait en effet déclaré: « Les Espagnols, ils disent “Nous, on n’a pas de problème. Des blacks, on n’en a pas”. Il aurait aussi ajouté «qu’il faut “limiter” le nombre des joueurs français ayant une autre nationalité qui “partent jouer dans des équipes nord-africaines ou africaines”.», trop de jeune «bi-nationaux», au final, optant, à priori, pour la sélection de leur pays d’origine.
Dimanche soir, Alou Diarra apportait tout son soutien à ce dernier :
« Il y a une chose que je peux certifier, c’est que Laurent Blanc n’est pas raciste, a déclaré Alou Diarra dimanche soir dans le CFC (…) Je l’ai côtoyé durant plusieurs années, j’ai eu l’occasion de discuter à de nombreuses reprises avec lui, et c’est quelqu’un de très ouvert et de très tolérant. Il l’a prouvé à plusieurs reprises, notamment avec certains joueurs musulmans pratiquants. Lorsqu’ils faisaient le ramadan, il leur préparait des entraînements aménagés. Pour moi, c’est une grande preuve de tolérance. »
De son côté, le Président a tenu une conférence de presse, afin d’expliquer le projet.
« C’est un mensonge. Je suis indigné ! Le 8 novembre, lors de la seule réunion à laquelle j’ai participé avec la DTN, on a fait le constat qu’on avait privilégié l’aspect physique dans la détection et pas suffisamment la technique, le dribble ou le jeu. (…) Tout le monde doit avoir sa chance. Il s’agit de critère footballistiques et pas ethniques. À ma connaissance, il n’y a donc pas de projet qui prévoit des quotas de joueurs de couleur. (…) Je regrette l’amalgame fait. Je veux des joueurs différents dans le jeu, pas au niveau de la couleur de peau. (…) Un tel projet n’a aucune chance de voir le jour, c’est impossible »

Chantal Jouanno, ministre des sports, a lancé « une inspection » et menace de « retirer tout financement public à la FFF » en cas de non-respect de la lutte contre les discriminations. »
D’un commun accord entre la ministre et Fernand Duchaussoy, président de la FFF, il a déjà été décidé que le directeur technique national (DTN), M. François Blaquart, tout en restant salarié de la FFF, devait être suspendu de ses fonctions-chose faite depuis vendredi- ceci dans l’attente des conclusions des enquêtes menées par la FFF (dirigée par M. Patrick Braouezec, président de la Fondation du Football) et par l’IGJS, Inspection générale de la jeunesse et des sports.
Les deux parties précisent que les conclusions de cette enquête seront rendues dans huit jours.

Olivier Py présente une dernière saison dédiée à l’amour et au désir
Festival International du Film à la Rochelle
Aude Lallart

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *