Medias

Le poulain de Frédéric Mitterrand décroche la direction de l’INA

27 mai 2010 | PAR Margot Boutges

Hier, la nomination a été confirmée au conseil des ministres après la parution du décret au Journal Officiel. Mathieu Gallet, 33 ans a été placé par Nicolas Sarkozy à la tête de l’institut national de l’audiovisuel en remplacement d’Emmanuel Hoog devenu président de l’Agence France-presse.

L’INA est un établissement public à caractère industriel et commercial, chargé notamment d’archiver et de partager toutes les productions radiophoniques françaises.

Frédéric Mitterrand qualifiait de « perle rare » son directeur de cabinet adjoint et n’avait eu de cesse d’encourager sa nomination à la présidence de l’INA. Nicolas Sarkozy avait aussi examiné la candidature de Camille Pascal, secrétaire général de France Télévisions. Ayant bien souvent apaisé les relations entre l’Elysée et France Télévisions, ce dernier bénéficiait du soutien de Patrick de Carolis et de ceux qui pensaient Mathieu Gallet trop jeune et inexpérimenté en matière de management des hommes (l’INA comprend 1000 salariés) pour assumer une telle responsabilité.

Une ascension rapide pour celui qui supervisait les industries culturelles rue de Valois et qui avait gagné la confiance de Frédéric Mitterrand, au point que celui-ci fasse redistribuer des bureaux et abattre des cloisons pour que leurs bureaux soient plus proches. Une nomination qui montre le poids du conseil de Frédéric Mitterrand auprès du président de la République. Le ministre de la Culture semble avoir reconquis du terrain après l’affaire Polanski/Lepen qui avait ébranlé sa situation.

Quelques idées pour la fête des mères
Sébastien Tixier ou le pari de Still in Motion
Margot Boutges

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *