Medias
Instagram sait où vit votre chat

Instagram sait où vit votre chat

12 août 2015 | PAR Hakim Akcha

La vie privée est encore une fois mise à mal avec l’enregistrement des lieux des photos postées sur Instagram. C’est pourquoi un professeur de l’Université d’État de Floride a créé un site préventif face à ce genre de dangers.

L’un des professeurs américains de l’Université d’État de Floride, Owen Mundy, a publié l’un de ses travaux sur un site intitulé I know where your cat lives. En français, il faut comprendre « Je sais où votre chat habite« . Le site présente une carte interactive mondiale des photos de chats géolocalisés par Instagram. Les chats photographiés vivant en majeure partie avec leurs maîtres, c’est en fait une véritable carte mondiale d’instagramers.

Lorsqu’une photo est ajoutée sur Instagram, le programme demande immédiatement des informations complémentaires de la photographie. On peut notamment identifier des personnes ou rédiger une courte légende. Il est également possible de tagger le lieux où l’on se trouve. Cependant, même si le lieux n’est pas indiqué, Instagram enregistre et épingle automatiquement le lieux où l’utilisateur prend la photographie et la publie à disposition des individus qui suivent la photo ou le compte.

C’est en postant une photo de son fils de trois ans dans son jardin que le professeur découvre cette fonction. Interloqué, il ne se souvient pas avoir autorisé l’enregistrement des lieux où il poste des photos. C’est à partir de là que tout a commencé. Et quelques mois plus tard, le site d’Owen Mundy, en prévention du danger que représente l’enregistrement des lieux, était créé. Cette initiative avait pour objectif de prévenir l’utilisateur lambda comme le geek informé des dangers des publications Instagram. Informations distribuées par Instagram avec et plus souvent sans l’autorisation des utilisateurs.

C’est une nouvelle étape dans l’infraction de la vie privée des utilisateurs internet. Mais certaines solutions existent. Il faut ainsi, selon le professeur, désactiver la géolocalisation du téléphone, de l’appareil photo du téléphone et évidemment celle d’Instagram. Une précision non-explicitée qui pourrait s’avérer dangereuse, même pour les professionnels des multimédias. 

Visuel : © Logo officiel d’Instagram

Frank Gehry aux commandes de la réhabilitation de Los Angeles River
Une série Harry Potter bientôt sur nos écrans ?
Hakim Akcha

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *