Medias

Arte et France 5 à l’heure du JT: la télévision intelligente a de l’avenir…

Arte et France 5 à l’heure du JT: la télévision intelligente a de l’avenir…

04 décembre 2012 | PAR Alice Dubois

Il y a encore deux ans, il était difficile de trouver une alternative aux fameux JT de 20H proposés par la télévision publique. Soit vous regardiez la énième rediffusion de Friends sur le câble, en boudant les présentateurs people, soit vous vous retrouviez face à un troupeau de buffles à la période des pluies… Mais depuis 2011, enfin, vous pouvez vous retrouver face au petit écran à 20h pétantes sans rougir de la médiocrité de votre début de soirée. Arte et France 5 se sont imposées sur ce créneau, avec talent et originalité.


C’est avec l’émission Entrée libre diffusée à 20h du lundi au vendredi que France 5 s’est lancée dans la bataille. Avec 20 minutes de reportages culturels, la chaîne a su proposer une option intéressante aux téléspectateurs. Présentée par Laurent Goumarre, l’émission prétend vouloir «  déambuler dans l’univers multiforme de la culture, en visiter les recoins inexplorés avec la complicité des artistes et mieux cerner leurs engagements… » De la danse, du théâtre, du street art et j’en passe…Une démarche très ambitieuse et qui a su trouver son public.

Quelques mois plus tard, Arte suit le mouvement. L’émission 28 minutes présentée par Elisabeth Quin propose chaque soir de la semaine à 20H05, un tour d’horizon d’un sujet d’actualité. Avec des invités spécialisés dans des domaines très variés, la chaîne a pour volonté d’offrir un regard nouveau sur des sujets parfois traités de façon trop unilatérale. Et le concept fonctionne. Avec plus de 400 000 téléspectateurs, Elisabeth Quin peut affirmer sans sourciller que « le pari est en partie réussi ». Profitons en pour rappeler que le magazine est suivi par « Dr CAC », une émission courte de vulgarisation de l’économie, très bien conçue !

 

Ce constat très encourageant nous interroge sur les attentes des téléspectateurs face au petit écran… Qui a dit que la médiocrité télévisuelle était une fatalité? Si vous êtes un pro de la zapette, vous avez sans doute remarqué que rares sont les directeurs de programmes qui ont un minimum de respect pour leurs congénères. Entre télé-réalité et jeux télévisés affligeants, la vulgarité et l’abrutissement des masses font les beaux jours de la télévision française. Heureusement pour nous, il y a toujours des personnes qui vont à contre courant, qui se battent pour élever un peu le niveau. En imposant la culture dans tous ses états à une heure de grande audience, France 5 a pris un gros risque. En ouvrant intelligemment les débats d’actualité, Arte a fait preuve d’audace. Le succès de ces programmes prouve qu’il y avait une véritable attente et que la télévision peut aussi être un vecteur de connaissances et de culture.

Espérons que le message soit entendu…

Le premier album de Kavinsky Outrun, sortira début 2013
L’amour « Hors les murs » signé David Lambert
Alice Dubois
Alice a suivi une formation d’historienne et obtenu sa maitrise d'histoire contemporaine à l'université d'Avignon. Parallèlement, elle est élève-comédienne au Conservatoire régional d'art dramatique de la ville. Elle renonce à son DESS de Management interculturel et médiation religieuse à l'IEP d'Aix en Provence et monte à Paris en 2004 pour fonder sa propre compagnie. Intermittente du spectacle, elle navigue entre ses activités de comédienne, ses travaux d'écriture personnels et ses chroniques culturelles pour différents webmagazines. Actuellement, elle travaille sur un projet rock-folk avec son compagnon. Elle rejoint la rédaction de TLC en septembre 2012. Elle écrit pour plusieurs rubriques mais essentiellement sur la Littérature.

One thought on “Arte et France 5 à l’heure du JT: la télévision intelligente a de l’avenir…”

Commentaire(s)

  • daggo

    Ouste Denisot et son journal si creux, superficiel et gavé de pubs!

    décembre 4, 2012 at 18 h 52 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *