Medias

« A tchao bonsoir » les Guignols !

« A tchao bonsoir » les Guignols !

04 juin 2018 | PAR Solene Paillot

Canal+ a annoncé vendredi 1er juin l’arrêt d’une de ses émissions cultes les «Guignols de l’info» dès la rentrée. Après 30 ans à l’antenne, la disparition était presque inévitable.

Après l’annonce de la perte des droits de diffusion de la Ligue 1, le deuil à pris place chez Canal +. Le comité d’entreprise de la chaîne a annoncé l’arrêt définitif dès la fin de la saison de l’émission satirique créée le 29 août 1988 sous le nom de « Les Arènes de l’info » par Alian de Greef et Alain Duverne. À la veille de leur 30ème anniversaire, de nombreux fans partagent leur émotion sur les réseaux sociaux.

Une obsolescence programmée

Cette parodie de journal télévisé avait réussi à attirer jusqu’à trois millions de téléspectateurs durant ses glorieuses années mais s’est vite retrouvée mise à l’épreuve lors de l’arrivée de Vincent Bolloré à la tête de Canal+ en 2015. L’industriel reprochait à l’époque à la chaîne un abus « de dérision » et une tendance à se « moquer des autres ». Un message déguisé adressé à l’émission phare. Dès lors, plusieurs médias annoncent la fin du programme mais, les Guignols survivent à la vague Vincent Bolloré grâce à la forte mobilisation du public. Le président François Hollande avait lui-même pris position en déclarant : « la caricature fait partie du patrimoine ». L’ancien président est vite rejoint par Manuel Valls et Alain Juppé. L’émission était finalement revenue fin 2015 mais sans PPD à la présentation. Même si les Guignols s’offrent une nouvelle version, les audiences sont en chute libre et la diffusion en clair instaurée en 2016 ne suffit pas à leur faire remonter la pente.

Une influence politique qui dérange

Copiée dans le monde entier, l’émission a réussi à imposer dans le langage courant ses nombreuses répliques dont le mythique « À tchao bonsoir » de PPDA. L’humour des Guignols a aussi eu son lot de problème à cause des scandales qu’il pouvait générer. La romancière Françoise Sagan avait d’ailleurs obtenu gain de cause devant la justice ainsi que la suppression d’un sketch portant sur les tampons hygiénique. Les marionnettes étaient aussi souvent critiquées pour leur influence politique notamment lors de l’élection de Jacques Chirac en 1995.
Depuis l’arrivée de Vincent Bolloré chez Canal+ toutes les émissions historiques disparaissent à l’image du « Zapping » désormais diffusé sur France Télévisions, de la disparition du « Grand Journal » et de la migration du présentateur phare du « Petit Journal » Yann Barthès pour le groupe TF1.

Visuel : ©Flickr

Agenda culturel de la semaine du 4 juin
La grève à La Comédie-Française a pris fin
Solene Paillot

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *