Actu
Les oubliés du plan culturel

Les oubliés du plan culturel

12 mai 2020 | PAR LouisChiffoleau

Ce lundi 11 mai 2020 un communiqué de presse circule, les artisans du spectacle demandent un élargissement du plan culturel.

“Elles(les mesures) vont dans le bon sens mais elles ne concernent, hélas, pas toute la profession” 

Qu’ils travaillent sur les fêtes foraines, sur les salons, sur les spectacles ou encore sur les festivals, les professionnels du divertissement et du spectacle veulent être pris en considération.

Depuis le début de la crise sanitaire, leur activité est à l’arrêt. Sans revenus et oubliés du  » plan culture  » voulu par le président de la République, Emmanuel Macron, ils poussent un coup de gueule.

Les métiers non concernés par l’aide sont nombreux. Ils et elles sont régisseurs/ses, directeurs/trices de productions, directeurs/trices techniques, administrateurs/trices de tournées, bookers, designers lumière, designer sonores. Ils et elles travaillent dans des sociétés de transports spécialisées dans le spectacle, des sociétés de catering. Certains sont loueurs de backline et d’effets spéciaux, attachés/ées de presse, agents de sécurité, décorateurs/trices, habilleurs/euses, maquillerus/euses, coursiers, vendeurs/euses de produits dérivés, prestataires techniques, et bien d’autres… ne sont pas éligibles pour l’instant pour l’aide de l’état.

C’est via des sentiments économiques que la lettre compte interpeller la politique de notre pays

Ils disent: “Le secteur de la culture contribue 7 fois plus au PIB que l’industrie du secteur automobile et il affiche une rentabilité de 2% supérieure à l’ensemble des secteurs marchands.”

Alors pourquoi, si le secteur de la culture est si impactant, tant de personnes du milieu se retrouvent en précarité, et, surtout, sans aides? Seuls 270 000 personnes des 1,3 millions œuvrant pour la culture seront aidés.

Ces hommes et femmes appellent à un élargissement de l’éligibilité du plan culture… qu’il ne soit pas une politique de communication aidant seulement les plus visibles du secteur restent du bon sens, et, surtout, de l’égalité.

Le communiqué de presse à partager

Visuel ©whosmargot/pixaby

La 9e sélection de spectacles vivants (toujours confinés) en ligne
La lettre d’adieu d’Amélie Nothomb à son père
LouisChiffoleau

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *