Actu
La lettre d’adieu d’Amélie Nothomb à son père

La lettre d’adieu d’Amélie Nothomb à son père

12 mai 2020 | PAR Zeliechloe

Vendredi 8 mai, sur l’antenne de France Inter Amélie Nothomb dévoile une lettre émouvante, adressée à son père décédé en mars dernier.

Patrick Nothomb diplomate et essayiste belge s’est éteint le 17 mars des suites d’un cancer. Mort à l’âge de 83 ans le père de l’écrivaine  nous a quitté le premier jour du confinement.

Après un silence Amélie Nothomb revient sur son deuil en publiant une lettre d’adieu et d’amour à son père. La triste lettre est pleine de tendresse, alternant entre amour, compréhension, maladie et littérature. L’écrivaine belge fait le portrait de son père, un homme bon vivant qui accepte et décide la mort au premier jour du confinement : « Toi, tu n’aurais pas supporté. Tu as toujours aimé l’extérieur, les fêtes, les rencontres. Tu as toujours aimé les autres. Ils te le rendent bien. »

Cette lettre, elle la poursuit en soulignant l’affection particulière que son père portait au genre épistolaire. La dernière lettre écrite par lui remonte à moins d’une semaine avant sa mort. Une lettre d’encouragement à l’écrivaine Stéphanie Hochet pour son livre Pacifique. Dans cette lettre il souligne la justesse de l’autrice pour la description faite du Japon, pays où la famille Nothomb a résidé et cher à Amélie Nothomb. Le pays du soleil levant reviens régulièrement dans ses livres (La métaphysique des tubes ou encore Stupeur et tremblement). Dans cette lettre, le défunt promet de partager ce chef-d’œuvre autour de lui. Amélie Nothomb fait ce qu’il n’a pas eu le temps de faire « Tu terminais [la lettre] en lui assurant que tu parlerais de son livre autour de toi. Hélas tu n’as pas eu le temps. Alors je transmets ».

L’écrivaine termine quant-à-elle sur ces mots : « Le confinement, pour moi, c’est ton départ. Je refuse que ce soit ton absence. La mort n’est pas la cessation de l’amour. ». Des mots forts et émouvants d’une fille endeuillée à son père aimé.

La lettre dans son intégralité est disponible ici.

 

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

« Le confinement, pour moi, c’est ton départ. Je refuse que ce soit ton absence. La mort n’est pas la cessation de l’amour ». . Une lettre lue par @atrapenard #lettresdintérieur

Une publication partagée par France Inter (@franceinter) le

visuel: © ActuaLitté- flickr Creative commons

Les oubliés du plan culturel
Ces musiciens qui se filment dans leur confinement 56 : le dernier !
Zeliechloe

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *