Actu
L’écrivain chilien Luis Sepulveda meurt des suites du coronavirus

L’écrivain chilien Luis Sepulveda meurt des suites du coronavirus

16 avril 2020 | PAR Marjorie Le Meur

L’écrivain Luis Sepulveda est mort en Espagne des suites du Covid-19 qu’il avait contracté à la suite d’un festival littéraire au Portugal. Il avait 70 ans.

Dès l’âge de 12 ans, Sepulveda militait dans les jeunesses communistes et s’était rapproché plus tard du Parti socialiste. En 1973, il avait été emprisonné pendant deux ans et demi par le gouvernement du général Pinochet pour ses engagements politiques, accusé de trahison et conspiration. Libéré grâce au soutien de Amnesty International, il sera forcé à l’exil et devra quitter son pays en 1977 sans jamais pouvoir y revenir.

À partir de 1978, il sillonne alors les terres d’Amérique latine dans lesquelles il étudie les conséquences de la colonisation lors d’un séjour auprès des Indiens Shuars. Des voyages qui alimenteront par la suite ses premiers ouvrages, notamment Le vieux qui lisait des romans d’amour et Le Neveu d’Amérique. Ensuite expatrié en Europe, l’auteur s’installe à Hambourg en Allemagne où il deviendra reporter et finira sa vie à Oviedo en Espagne.

Son premier roman, Le vieux qui lisait des romans d’amour, connaît un succès mondial et sera traduit dans plus de cinquante pays. Romans, chroniques, récits, nouvelles et fables pour enfants, fervent critique des dictatures latino-américaines mais aussi de la gauche, Luis Sepulveda par sa sobriété d’écriture et son humanisme faisait vivre tous les pans de la littérature depuis 1980. 

Visuel: Luis Sepulveda, Wikipédia

Rafaële Giovanola : « Le mouvement est pour moi vital, indispensable quel qu’il soit »
Je veux apprendre à danser sous la pluie
Marjorie Le Meur

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *