Actu

Le père de Sherlock Holmes victime d’une conspiration policière

Le père de Sherlock Holmes victime d’une conspiration policière

20 mars 2015 | PAR Simon Théodore

À l’occasion d’une vente aux enchères, une nouvelle facette de Sir Arthur Conan Doyle (1859-1930), le père de Sherlock Holmes, a été dévoilée. Ce Britannique était connu pour ses qualités de médecin et de romancier mais les différentes lettres cédées, lors de cette vente publique, ont montré qu’il était, à l’instar de son héros, un formidable enquêteur et justicier victime d’une conspiration policière.

Conan_doyle par Arnold Genthe (wikipedia)

Après le succès de ses romans policiers, cet auteur écossais a été réquisitionné par la police britannique pour résoudre de véritables enquêtes. Les faits remontent au début du siècle,lorsque ses services sont demandés pour l’affaire George Eladji (1876-1953), un avocat anglais d’origine indienne, accusé de mutilation sur des chevaux et d’avoir envoyé des lettres empoisonnées. Ce malheureux fut condamné à sept ans de prison mais fut libéré à la moitié de sa peine. De manière à rétablir son image, le juriste condamné fit appel à Doyle. Grâce aux différentes lettres, on a appris que ce dernier entretint une correspondance quotidienne, entre août et octobre 1907, avec le chef de la police. Convaincu de l’innocence d’Eladji et que le jugement avait été prononcé sur fond de racisme, l’écrivain fut victime de son engagement. En effet, le directeur de police du comté de Staffordshire avoua avoir fabriqué de fausse preuve pour discréditer son opposant.

En 1934, un paysan confessa avoir envoyé les lettres empoisonnées. En revanche, l’assassin des chevaux n’a jamais été retrouvé. Ce n’est pas la seule fois où Arthur Conan Doyle participa à des enquêtes policières. En 1909, il réexamina le dossier d’Oscar Slater, un juif allemand arrêté à New York, accusé d’avoir tué une femme de 82 ans à Glasgow. Ce justicier réussit à transformer le jugement de peine de mort en prison à perpétuité. Parfois, la fiction rejoint la réalité. Les lecteurs de Sherlock Holmes noteront que ce personnage représente un grand détective mais incarne surtout les débuts de la police scientifique…

Visuel : (c) Arnold Genthe (Wikipedia)

La Résistible et clownesque ascension d’Arturo Ui
[La recette de Claude] Soufflé au grand marinier
Simon Théodore

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *