Actu
Jéhu n’est plus : décès de l’acteur Claude Giraud

Jéhu n’est plus : décès de l’acteur Claude Giraud

04 novembre 2020 | PAR Hortense Milléquant

Le comédien, notamment connu pour son rôle de Slimane, aux côtés de Louis de Funès dans Rabbi Jacob s’est éteint hier, à l’âge de 84 ans.

Des débuts au théâtre

Né en 1936 à Chamalières, dans le Puy-de-Dôme, Claude Giraud grandit à Clermont-Ferrand. Souhaitant très tôt devenir comédien, il monte alors à Paris pour y suivre des cours de théâtre ; ces derniers lui ouvrent les portes de la Comédie-Française où on lui confie des rôles comme Arsace dans Bérénice en 1962.

Une consécration au cinéma

C’est alors que le cinéma lui fait de l’œil. Et si dès 1958, il obtient un petit rôle dans Les Tricheurs de Marcel Carné, à présent en 1963, François Leterrier lui propose d’incarner le personnage principal dans Un roi sans divertissement tiré du roman éponyme de Giono. Par la suite, il joue Philippe de Plessis-Bellières, le mari de la Marquise des Anges dans la saga Angélique. Il tourne également sous la direction de Roger Vadim pour La Ronde en 1964 et presque dix ans plus tard, en 1973, il devient Mohamed Larbi Slimane dans Les Aventures de Rabbi Jacob de Gérard Oury, aux côtés de De Funès. Cette comédie et ses dialogues irrésistibles (« La révolution est comme une bicyclette : quand elle n’avance plus, elle tombe. ») lui offre la consécration au cinéma. Et même si sa carrière ne se résume pas à ce film, (loin de là !), il reste l’inoubliable Slimane !

Un acteur de télévision

Entre temps, Claude Giraud est également courtisé par le petit écran. Il incarne ainsi Jacques de Saint-Hermine dit Morgan dans Les Compagnons de Jéhu de Michel Drach, en 1966. Ou bien encore, en 1967, il interprète Pierre Maréchal, le père de Sébastien dans la saga Belle et Sébastien de Cécile Aubry. Il joue aussi Lord Roger Mortimer en 1972 dans Les Rois maudits de Claude Barma. Et entre autres choses, on peut également le voir à l’occasion dans des polars. Ainsi, il apparaît dans un épisode des Cinq Dernières Minutes en 1988, ou bien des Cordier, juge et flic en 1995 ou encore de Julie Lescaut en 2000.

La voix du professeur Rogue

Acteur accompli, il sait également doubler les autres. Il prête ainsi sa voix chaude et caractéristique à Harrison Ford (Indiana Jones) ou Robert Redford (L’Homme qui murmurait à l’oreille des chevaux). Il devient aussi la voix française de quelques James Bond : Sean Connery dans Le Nom de la rose (1986), Pierce Brosnan dans Le Quatrième Protocole (1987), ou Roger Moore dans Double Arnaque (1990). Il double également Liam Neeson (La Liste de Schindler) ou Tommy Lee Jones (Men in Black 2). Et les plus jeunes l’ont entendu dans la saga Harry Potter où il est la voix française d’Alan Rickman, le célèbre professeur Severus Rogue. À l’arrêt de la série de J. K. Rowling, il prend sa retraite.
Il avait par ailleurs déjà arrêté de jouer quelques années auparavant car s’il commence à doubler en parallèle de son métier d’acteur dans les années 70, il n’oublie pas pour autant ses premières amours : le théâtre où il joue très régulièrement. Il obtient ainsi le tout premier prix Gérard-Philippe en 1962 et le Theater World Award de New York en 1964. Puis en 2005, il monte une dernière fois sur les planches pour la pièce Charlotte Corday de Daniel Colas. La même année, il fait aussi sa dernière apparition télévisée pour Le Fantôme du lac de Philippe Niang et l’année suivante, il tourne une dernière fois au cinéma dans le film Les Fragments d’Antonin de Gabriel Le Bomin.

Hommages

Entre autres, deux journalistes lui ont rendu un dernier hommage sur Twitter :

 

 

Veuf depuis 2012, l’acteur était marié à la comédienne Catherine Demanet, il laisse derrière lui deux enfants Louis (né en 1964) et Marianne (née en 1966). Il s’est éteint dans son Puy-de-Dôme natal où il s’était retiré afin d’élever des chevaux.

Visuel : Image Google – Creative Commons

Appel aux dons pour une édition originale de Marcel Proust
« Cavalleria Rusticana » et « Pagliacci » dans la grande tradition d’excellence de l’Opéra de Vienne.
Hortense Milléquant

One thought on “Jéhu n’est plus : décès de l’acteur Claude Giraud”

Commentaire(s)

  • Rousseau

    Quand la télévision lui rendra-t-elle hommage ? En cette période de confinement Les compagnons de Jehu seraient bienvenus, et pourraient être découverts par les plus jeunes ?!!!

    novembre 8, 2020 at 12 h 32 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *