Actu

Intellectuels et cinéastes interpellent Emmanuel Macron sur la situation du réalisateur ukrainien Oleg Sentsov

Intellectuels et cinéastes interpellent Emmanuel Macron sur la situation du réalisateur ukrainien Oleg Sentsov

10 juillet 2018 | PAR Solene Paillot

Des cinéastes et des intellectuels français appellent à la mobilisation pour que leur confrère ukrainien, le cinéaste Oleg Sentsov, emprisonné en Russie, soit libéré. Cette mobilisation intervient alors que le président Emmanuel Macron fait le déplacement à Saint-Pétersbourg pour soutenir le Bleus face aux Diables rouges à l’occasion de la demi-finale de la Coupe du monde.

Lire notre article sur la mobilisation pour Oleg Sentsov au dernier Festival de Cannes. 

 

La tension est palpable, ce soir les yeux du monde seront rivés sur le match de la demi-finale qui verra s’affronter les Bleus et les Diables rouges en présence d’Emmanuel Macron qui fait le déplacement à Saint-Pétersbourg en Russie. Oui, la Coupe du Monde de football est un événement grandiose qui rassemble les peuples mais qui, malheureusement, fait de l’ombre à des causes plus humanistes.

Si aujourd’hui les cinéastes et les intellectuels ont eux, les yeux rivés sur la Russie, ce n’est pas pour supporter l’équipe de France mais pour supplier la communauté européenne et internationale de ne pas oublier et de se mobiliser pour le cinéaste ukrainien Oleg Sentsov emprisonné en Russie et en grève de la faim depuis le 14 mai. Jacques Audiard, Michel Hazanavicius et un peu plus de 150 metteurs en scène de La Société des réalisateurs de films (SRF) a donc lancé un « appel à la libération immédiate du réalisateur ! » car non, l’amour du ballon rond ne doit pas occulter le sort d’Oleg Sentsov. Gravement malade, le réalisateur pourrait mourir en prison. Bertrand Bonello, réalisateur de L’Apollonide et de Saint Laurent, a confié à l’équipe que « ce serait dramatique et absurde que Sentsov meure un jour de victoire de l’équipe de France. (…) Il est impensable pour nous qu’[Emmanuel Macron] assiste au match sans évoquer le cas d’Oleg Sentsov. »

Une peine de 20 ans de prison

Né en Crimée, péninsule située au sud de l’Ukraine, le réalisateur avait, après le succès de son premier film, Gaamer, activement participé au mouvement pro-européen Euromaïdan qui refusait l’annexion russe de la région en 2013. Oleg Sentsov est ensuite arrêté par les services de secrets russes et va, en 2015, être condamné à 20 ans de prison pour terrorisme et trafic d’armes. Le réalisateur de 41 ans est enfermé dans un camp du Grand Nord russe et réclame par le biais d’une grève de la faim, la libération de « tous les prisonniers politiques ukrainiens détenus en Russie » et s’est dit prêt à mourir en prison s’il le fallait.

Pour les partisans de sa libération, la Coupe du monde de football est la meilleure occasion de se faire entendre car la Russie fait déjà face à un « boycott diplomatique » de la part de l’Angleterre qui accuse le pays de Vladimir Poutine de l’empoissonnement de l’ex-espion russe Sergueï Skripal et se sa fille sur le sol britannique en mars.

Visuels : ©Wikipedia / captureecranyoutube

« Skyscraper » : Dwayne Johnson se prend pour John McClane et s’offre sa « Tour Infernale »
« Vivre ! » au Off d’Avignon : Juliette Andréa Thierrée grandiose en Niki de Saint Phalle
Solene Paillot

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *