Actu
Dieudonné condamné à 22 500 euros d’amende

Dieudonné condamné à 22 500 euros d’amende

20 mars 2015 | PAR La Rédaction

Les frasques de Dieudonné n’en finissent plus. Sa liste d’accusations et de condamnations devient longue, très longue…trop longue. Dernier méfait en date, son attaque contre le journaliste Patrick Cohen. Le tribunal l’a donc condamné pour « provocation à la haine raciale ».

2517438697_bfba0043d4_z

« Quand j’entends parler Patrick Cohen, je me dis, tu vois, les chambres à gaz…Dommage » avait lancé l’ « humoriste » à l’encontre du journaliste. Ce genre de mauvaise « blague », pour reprendre le terme de Dieudonné M’bala M’bala, est à l’origine de l’interdiction de ses spectacles. Ses premiers propos polémiques datent du début de l’année 2000, lorsqu’il digresse au sujet de sa volonté de vouloir faire un film sur la traite négrière et le Code Noir. D’abord soutenu par certains comédiens, son image bascule totalement, après son intervention sur le plateau de Marc Olivier Fogiel, en 2003 et après avoir affiché sa sympathie envers les propos de Alain Soral. Depuis, il crée régulièrement la polémique. En l’espace de quinze ans, cet ancien copain d’Elie Semoun s’est fourvoyé dans les méandres d’une pensée nauséabonde.

À 49 ans, ce champion invétéré de la provoc’ raciste possède déjà un sacré palmarès. Reconnu coupable, à plusieurs reprises en France et à l’étranger, il fut condamné, ce jeudi, à 22 500 euros pour son propos envers Patrick Cohen. Cette décision intervient deux jours après celle faisant suite à sa phrase «  Je suis Charlie Coulibaly » publiée sur sa page facebook après les attentats de Paris. Diffamation, injure, provocation à la haine raciale, contestation de crime contre l’humanité sont autant de chefs d’accusation requis contre lui ces dernières années. Au total, ses amendes cumulées atteignent la somme de 235 000 euros et si, il ne s’acquitte pas de sa dernière sanction, elle pourra se transformer en peine de prison. Rongeant le fil du droit à l’humour, Dieudonné ne semble toujours pas avoir compris que la liberté d’expression est délimitée par le cadre de la loi…

Visuel : (c) Copyleft (wikipedia) / (c) Alexandre Hervaud

[Star Wars] Disney prépare l’explosion du mythe
Georges Washington
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *