Actu
Décès de l’écrivaine égyptienne Nawal El Saadawi

Décès de l’écrivaine égyptienne Nawal El Saadawi

22 mars 2021 | PAR Anaëlle Padé

Menacée par les islamistes radicaux, radicalement opposée aux idées de la société égyptienne conservatrice, l’écrivaine Nawal El Saadawi a toujours poursuivi ses engagements féministes et politiques malgré le risque encouru. Elle est décédée dimanche 21 mars à l’âge de 89 ans.

Médecin psychiatre de formation mais aussi sociologue et romancière égyptienne, Nawal el-Saadawi publie deux ouvrages féministes de référence, Au début il y avait la femme et La femme et le sexe. Dans La femme et le sexe sous-titré les souffrances d’une malheureuse opprimée, l’écrivaine égyptienne expose et dénonce le système patriarcal, l’enfermement des femmes dans un rôle d’esclave, les violences qu’elles subissent dans la société arabo-musulmane.

Elle a toujours milité pour l’amélioration du sort de la femme en prenant position contre la polygamie, le port du voile islamique et surtout l’excision. Ces revendications l’ont menée à devoir se confronter aux institutions musulmanes comme en 2007 lorsque l’institution théologique Al-Azhar porte plainte contre elle pour atteinte à l’Islam.

Malgré les tentatives d’affaiblir sa pensée et son engagement – son autobiographie et une de ses pièces de théâtre avaient été bannies de la foire du livre du Caire – l’engagement politique et idéologique de Nawal El Saadawi se poursuit tout au long de sa carrière. Elle est l’autrice de plus d’une cinquantaine de livres traduits dans plusieurs langues et utilise l’écriture pour dénoncer un système oppresseur. Emprisonnée en 1981 suite à son opposition à la loi du parti unique du président Anouar el-Sadate, elle rédige un livre relatant son expérience : Mémoires de la prison des femmes.

En 2005, elle songe à se présenter à l’élection présidentielle puis se retire. Elle n’hésite pas à critiquer le gouvernement en vigueur en soutenant la destitution de l’ancien président Mohamed Morsi par le dirigeant actuel, le général Abdel Fattah al-Sissi.

Visuel : ©Dick Gillberg

Agenda culturel de la semaine du 22 mars
Les voyages franco-indonésiens d’Emmanuel Lemaire
Anaëlle Padé

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture