Actu

Daniel Rondeau à l’Académie française : jamais deux sans trois

Daniel Rondeau à l’Académie française : jamais deux sans trois

07 juin 2019 | PAR Philippine Renon

La troisième tentative de Daniel Rondeau pour entrer à l’Académie française fut la bonne. L’ancien journaliste, ambassadeur, délégué à l’Unesco et ami de Johnny, a remporté le suffrage, au premier tour avec 18 voix. « Tout vient à point pour qui sait attendre » comme dirait l’autre ! (à savoir Rabelais, dans Pentagruel ). Il est désormais installé à la place de Michel Déon, fauteuil longtemps décrit comme « maudit» tant il était dur d’accès.

Mais le parcours de Daniel Rondeau se rit des désillusions et défis. À 71 ans, l’écrivain a une carrière d’homme engagé, du côté du social. Alors qu’il est en poste à l’ambassade de France à Malte, en 2008, il soutient officiellement les boat-people en Méditerranée. Et dans les faits, un an plus tard, il sauve 200 réfugiés érythréens et somaliens en mer.

En 2011, il est nommé délégué permanent de la France à l’organisation des nations unies, pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Petite dernière dont il s’est déjà occupé, à Libération, en tant que rédacteur en chef de la rubrique « culture » de 1982 à 1985. Après deux ans de mandats et  le sauvetage du patrimoine culturel et religieux au Mali, Daniel Rondeau se retire de l’Unesco : « J’ai bâti ma vie autour de mes livres. J’y retourne », lâchait-il.

Le voilà donc au cœur de la fabrique de la langue française !

Visuel : photo officielle de l’Académie Française

Les enfants du siècle d’or hollandais sont à l’honneur à la Fondation Custodia
Chukrum – Petruska, deux pièces de l’Italien Virgilio Sieni présentées en France
Philippine Renon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *