Actu
Daniel Rondeau à l’Académie française : jamais deux sans trois

Daniel Rondeau à l’Académie française : jamais deux sans trois

07 juin 2019 | PAR Philippine Renon

La troisième tentative de Daniel Rondeau pour entrer à l’Académie française fut la bonne. L’ancien journaliste, ambassadeur, délégué à l’Unesco et ami de Johnny, a remporté le suffrage, au premier tour avec 18 voix. « Tout vient à point pour qui sait attendre » comme dirait l’autre ! (à savoir Rabelais, dans Pentagruel ). Il est désormais installé à la place de Michel Déon, fauteuil longtemps décrit comme « maudit» tant il était dur d’accès.

Mais le parcours de Daniel Rondeau se rit des désillusions et défis. À 71 ans, l’écrivain a une carrière d’homme engagé, du côté du social. Alors qu’il est en poste à l’ambassade de France à Malte, en 2008, il soutient officiellement les boat-people en Méditerranée. Et dans les faits, un an plus tard, il sauve 200 réfugiés érythréens et somaliens en mer.

En 2011, il est nommé délégué permanent de la France à l’organisation des nations unies, pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO). Petite dernière dont il s’est déjà occupé, à Libération, en tant que rédacteur en chef de la rubrique « culture » de 1982 à 1985. Après deux ans de mandats et  le sauvetage du patrimoine culturel et religieux au Mali, Daniel Rondeau se retire de l’Unesco : « J’ai bâti ma vie autour de mes livres. J’y retourne », lâchait-il.

Le voilà donc au cœur de la fabrique de la langue française !

Visuel : photo officielle de l’Académie Française

Les enfants du siècle d’or hollandais sont à l’honneur à la Fondation Custodia
Chukrum – Petruska, deux pièces de l’Italien Virgilio Sieni présentées en France
Philippine Renon

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture