Actu

Catherine Deneuve regrette le hashtag #Balancetonporc

Catherine Deneuve regrette le hashtag #Balancetonporc

20 octobre 2017 | PAR Sarah Reiffers

Interrogée par le Huffington Post et BFMTV, Catherine Deneuve a affirmé ne pas vouloir prononcer de jugement moral sur l’affaire Weinstein. Mais l’actrice a cependant donné son avis sur les hashtags #Balancetonporc et #Metoo, qu’elle qualifie de «déferlement ignoble».

Alors que des milliers de femmes ont eu le courage d’élever la voix et de se lancer dans la dénonciation du harcèlement sexuel à travers les hashtags #Balancetonporc et #Metoo, Catherine Deneuve a quant à elle fait part de ses nombreuses réserves contre le mouvement. Interrogée par le Huffington Post (l’article sera publié dans son intégralité le 8 novembre prochain), l’actrice a émis des doutes quand à l’efficacité du «déferlement qu’il y a en ce moment avec #balancetonporc», qu’elle juge «ignoble pour les femmes qui n’ont que ça» pour témoigner.

Sur BFMTV, Catherine Deneuve a par la suite rendu public sa volonté de ne pas «porter [de] jugement moral» sur l’affaire. «Tout le monde est contre évidemment», déclare t-elle. «Je ne vois pas ce que je peux apporter de nouveau et je n’ai pas envie d’ajouter ma parole à celle des autres. Surtout qu’il y a vraiment, je trouve, un déferlement qui est assez ignoble».

L’actrice s’était déjà exprimée sur le problème du harcèlement sexuel dans le monde du cinéma en juillet dernier sur le plateau de Quotidien. Interrogée par Yann Barthès sur le retrait de Roman Polanski (toujours sous mandat d’arrêt aux États-Unis pour le viol d’une adolescente) à la présidence des Césars 2017, Deneuve avait affirmé trouver «choquant que les femmes puissent prendre la parole pour faire sortir cet homme de sa grande réserve». Ajoutant ensuite: «Vraiment, je ne comprends pas, j’aime beaucoup les femmes, mais je ne comprends pas les féministes». Ces propos, dénoncés par de nombreuses personnes et associations féministes, avaient été jugés « déplacés » par le CSA.

Visuel: Wikimedia

Interview d’Annie Miller, créatrice du Festival Ciné des villes, ciné des champs
AAAAHHH !!! Paris Internationale est de retour à Paris !
Sarah Reiffers

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *