Actu

Camille Laurens et Pascal Bruckner, nouveaux venus à la table des Goncourt

Camille Laurens et Pascal Bruckner, nouveaux venus à la table des Goncourt

12 février 2020 | PAR Hortense Milléquant

Après les démissions successives de Bernard Pivot et de Virginie Despentes, l’Académie Goncourt leur a trouvé deux remplaçants : Pascal Bruckner et Camille Laurens.

Deux démissions

Début décembre, Bernard Pivot a démissionné de son poste de président de l’Académie Goncourt pour jouir d’une retraite bien méritée et « retrouver un libre et plein usage de son temps ».
Un mois plus tard, Virginie Despentes, cinquante ans, benjamine du jury, a également fait part de son souhait l’intention de quitter la société littéraire : début janvier elle publie sur Twitter la lettre qu’elle a adressée aux Académiciens. La romancière explique qu’en 2016, elle a « en acceptant de rejoindre l’académie, à la fois surestimé mes capacités de travail et sous-estimé l’engagement que le jury requiert ». Elle dit manquer de temps pour écrire or elle a « plusieurs projets d’écriture qui ont pris du retard, dont je veux désormais faire ma priorité. »

Ainsi, en ce début d’année, deux fauteuils sont vacants.
Mais l’Académie ne les a pas laissés inoccupés très longtemps.

Trois successeurs

D’abord, l’Académie Goncourt choisit Didier Decoin comme successeur de Bernard Pivot pour présider le cénacle littéraire.
L’ancien présentateur d’Apostrophes félicite le romancier sur Twitter :
« Je suis heureux que Didier Decoin qui en était le précieux, toujours avisé et disponible secrétaire général, devienne président de l’académie Goncourt. Prix Goncourt 1977 – il n’avait que 32 ans-, à travers lui c’est la littérature, le cinéma et la télévision qui sont honorés. ».
Il rappelle, par la même occasion que le nouveau président a obtenu le prix Goncourt pour John l’Enfer

L’Académie a ensuite indiqué dans un communiqué que « les académiciens Goncourt, à l’unanimité, ont appelé parmi eux ce mardi 11 février Camille Laurens et Pascal Bruckner (…) Camille Laurens a été élue au 7e couvert Pascal Bruckner au 1er couvert. La prochaine réunion Goncourt en leur présence aura lieu le mardi 3 mars. ».

Ainsi, Camille Laurens succède à Virginie Despentes au 7e couvert tandis que Pascal Bruckner hérite du 1er couvert, qui a été longtemps celui de Bernard Pivot.
Il ne manquait que deux couverts pour que l’académie Goncourt soit au complet et c’est chose faite, à présent.

Camille Laurens

Née à Dijon, Camille Laurens est agrégée de lettres modernes, elle est devenue professeur. Elle a enseigné un peu partout, d’abord en Normandie, puis au Maroc et à Sciences Po. Lauréate du prix Femina en 2000 pour Dans ces bras-là, son livre est également sélectionné pour le Goncourt. Nommée à la prestigieuse Académie, la romancière de soixante-deux ans, était jusqu’à présent membre du jury du prix Femina. Ce parcours n’est pas atypique car son prédécesseur, Virginie Despentes, est elle-même une ancienne du jury Femina.

Pascal Bruckner

Né à Paris, Pascal Bruckner, est plus connu comme essayiste, parfois controversé, que comme romancier. Il est l’auteur d’une thèse universitaire, soutenue en 1975, sur Charles Fourier, dirigée par Roland Barthes. Il reçoit, entre autres en 1995, le prix Médicis de l’essai pour La Tentation de l’innocence et en 1997, il obtient le prix Renaudot pour Les voleurs de beauté. Il tente en 2018 de se faire élire, sans succès à l’Académie française et aujourd’hui âgé de soixante-et-onze ans, il devient juré du prix Goncourt.

Visuel : © Logo de l’Académie Goncourt – Mitaki Design

« Deux », un film d’amour bouleversant servis par deux immenses actrices
Sortilège – Tlamess, une fable tunisienne étrange qui ne donne pas de leçon
Hortense Milléquant

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *