Actu

Agressions homophobes: un besoin de justice urgent

Agressions homophobes: un besoin de justice urgent

22 octobre 2018 | PAR Quentin Lazeyras

L’an dernier, 216 témoignages d’agressions homophobes ont été recueillis à Paris. Ces dernières semaines et plus particulièrement ces derniers jours, la capitale a vécu une vague de témoignages de violences à caractères homophobes importante.

Un jeune homme agressé dans le 15ème arrondissent car il était maquillé, deux hommes s’embrassant sur un trottoir du 19ème arrondissement puis roués de coups de pieds. Vous ne rêvez pas ce sont bien des scènes qui ont eu lieu à paris ce mois-ci. Mardi 16 octobre, une agression homophobe a encore eu lieu. Cette fois ci c’est le tour de Guillaume Mélanie, le président de l’association Urgence homophobie.

Les violences envers la communauté LGBTI+ sont une dure réalité. Selon une étude dévoilée par l’Ifop en juin, plus d’une personne sur deux se définissant comme homosexuelle, bisexuelle ou transgenre, a été victime d’une agression à caractère lgbti-phobe au cours de sa vie. Même si Guillaume Mélanie n’est pas  la seule victime, il offre une voix publique à ces violences qui sont aujourd’hui encore peu entendues. Suite à son agression qu’il médiatise sur son compte Twitter, il passe sur certains plateaux de télévisions et permet de mettre en lumière ces atroces agressions.

« Ce soir c’est mon tour. Agression homophobe à la sortie d’un restau. Nez cassé. Choqué. Du sang partout. Je suis homosexuel, et nous sommes en 2018 ». Voila les propos qui légende sa photo. Lors d’une interview BFMTV, il rajoute « J’ai vu le moment où les coups allaient pleuvoir. Je pense que j’aurais été seul, je serais encore aux urgences, là  j’en sors à peine […]. Il y avait de la haine dans ses yeux »

La médiatisation dernières agressions homophobes commises dans la capitale eurent un retentissement important permettant l’organisation d’une manifestation. Ce dimanche 21 octobre près de 3000 manifestants selon l’AFP, ont défilé dans les rues de Paris pour protester contre ces violences intolérables. Les manifestants ont appelé le gouvernement à prendre des mesures concrètes contre l’homophobie, la transphobie et en faveur de l’égalité des droits. « On a vraiment besoin de justice, on a besoin de la ministre de la Justice. Il faut instruire nos plaintes. Tant qu’il y aura ce sentiment d’impunité, on se fera casser la gueule. »

Crédit: Photo 1: compte twitter de Guillaume Mélanie 

Concert pour le centenaire du recouvrement de l’Indépendance de la Pologne avec Sinfonietta Cracovia
Au 40e Cinemed, « Sibel » et autres contes politiques, dans la section Compétition
Quentin Lazeyras

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *