Actu
Agenda des vernissages de la semaine du 28 octobre

Agenda des vernissages de la semaine du 28 octobre

28 octobre 2021 | PAR Blaise Campion

Les galeries proposent cette semaine une programmation riche. Avis aux amateurs d’art.

Antoine d’Agata à la Galerie Les filles du calvaire

Du 28 octobre au 14 décembre le travail réalisé par l’artiste au Mexique s’affiche à la Galerie Les Filles du Calvaire dans l’exposition « Codex — Mexico, 1986-2021″. Les 35 années d’expériences mexicaines d’Antoine d’Agata imprègnent son œuvre, trouble et torturée, à l’image de la montée exponentielle de la violence dans le pays. L’exposition s’articule par ailleurs autour d’une large palette de supports : photographies digitales, argentiques, sérigraphies, gravures, vidéogrammes et images trouvées.

Plus d’informations ici.

Nicols Floc’h à la Galerie Maubert

Le 28 octobre débute également « Invisible « , l’exposition personnelle du photographe Nicolas Floc’h à la Galerie Maubert. L’artiste propose une plongée dans l’univers aquatique à travers une exploration en noir et blanc de la richesse des fonds marins. Prouesse technique et artistique pour des œuvres en écho avec la prise de conscience environnementale.

Plus d’informations ici.

Face to Face à la 193 Gallery

Du 28 au 31 octobre, la 193 Gallery vous invite à un face à face avec les œuvres de 6 jeunes artistes Afro-américain, qui font écho à la vague mondiale d’indignation qu’a suscité la mort de Georges Floyd, asphyxié sous le genou d’un policier. Marquées par les mouvements politiques qui en réaction ont dénoncé aux États-Unis et en Europe l’existence d’un racisme systémique, ces œuvres appellent par différents supports (portrait, autoportrait, collages…) à poursuivre la lutte pour l’égalité. Artistes exposés : Christa David, Idris Habib, Denae Howard, Latoya Hobbs, Felandus Thames et Kehinde Wiley.

Plus d’informations ici.

Péter Korniss à l’Institut Liszt

À partir du 4 novembre et jusqu’au 18 décembre 2021, le Centre Culturel Hongrois de Paris expose une sélection d’œuvres du photographe Péter Korniss. Imprégnée des cultures rurales d’Europe de l’Est, la photographie de Korniss donne à voir les bouleversements profonds qui depuis 50 ans affectent les communautés paysannes dans cette région du monde.

Georges Poncet à la Galerie Jeanne Bucher Jaeger

Du 13 novembre au 22 janvier, la Galerie Jeanne Bucher Jaeger accueille la première exposition personnelle de Georges Poncet. Photographe d’art, collaborateur du Musée du Louvre, l’artiste s’illustre par des prises de vues originales qui entendent dépasser la photographie documentaire pour traduire le réel jusque dans sa chair.

Plus d’informations ici.

Visuel : © Nicolas Floc’h, Paysages productifs, Invisible, Cap Canaille, – 12 m, 2018.

La Ménagerie de Verre offre une soirée à Raimund Hoghe
Marie-Ève Signeyrole sur le spectacle Baby Doll : « La caméra, la danse et la musique permettent de porter la parole des femmes qui ne l’ont pas »
Blaise Campion

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture