Galerie
Agenda des vernissages de la semaine du 27 janvier

Agenda des vernissages de la semaine du 27 janvier

27 janvier 2022 | PAR Lucine Bastard-Rosset

Comme chaque semaine, une petite sélection de vernissages à découvrir dans les galeries. Il n’y a plus qu’à suivre le guide !

Peter Aerschmann à la Galerie C

Ce samedi 29 janvier de 17h à 21h, la Galerie C vous propose une plongée dans le travail du plasticien suisse Peter Aerschmann. « Sommes-nous de plus en plus détachés de nous même ? », telle est la question qu’on se pose face aux vidéos de cet artiste. L’exposition Invisible traite de ce regard que l’on ne porte plus sur les autres, trop absorbé par les écrans. La communication est devenue sans limite mais plus personne ne se voit, tout le monde est devenu … invisible. 

L’exposition se terminera le 27 février prochain. Plus d’informations ici.

Life as it was à Bigaignon

Il sera possible de découvrir du 27 janvier au 26 mars l’exposition Life as it was du photographe américain Harold Feinstein. C’est pour la troisième fois que la galerie Bigaignon accueille l’œuvre de cet artiste décédé en 2015. Ce volet propose cette fois-ci une plongée dans les photographies prisent entre 1949 et 1988 qui dévoilent la ville de New-York « telle qu’elle était ». Feinstein nous fait plonger dans la vie quotidienne des habitants.

Vernissage le jeudi 27 janvier de 18h à 21h. Plus d’informations ici.

Priscilla Beccari à la galerie Lou Carter

La Galerie Lou Carter propose ce samedi 29 janvier, de 15h à 19h30, le vernissage de sa nouvelle exposition, en présence de la dessinatrice Priscilla Beccari. Plongez dans les dessins de cette artiste, dans des scènes érotisées qui nous font découvrir une part du quotidien souvent laissée de côté. Exposition à découvrir jusqu’au 18 mars 2022.

Plus d’informations ici.

Going public sculpture à la galerie Les Filles du calvaire

L’artiste américain James Hyde est mis à l’honneur dans cette exposition proposant un ensemble inédit de ses œuvres picturales. Going public sculpture sera visible du 1er au 26 février avec un vernissage ce samedi 29 janvier entre 15h et 20h. Venez découvrir cet artiste dont les œuvres plastiques se basent sur l’expérimentation de la matérialité. Grâce à la couleur, à la surface, à la matière, James Hyde nous fait plonger dans ses toiles qui prennent pour appuie la sculpture publique.

Plus d’informations ici.

BorderLine au Pavillon Vendôme

Du 31 janvier au 30 avril, une trentaine d’artistes se réunissent au Pavillon Vendôme pour proposer une exposition qui se place « au-delà des limites tracées ». Cette exposition immersive tourne autour de la question de la frontière, d’où son nom BorderLine. Les frontières sont aujourd’hui multiples et surgissent tout autour de nous. Les artistes du collectif  Poush en propose une approche singulière. 

 

Visuel : © Harold Feinstein

Gérard Borg : « Collectionner c’est choisir, choisir c’est aimer, et la finalité, c’est de montrer »
Retour sur la première des Noces de Figaro à l’Opéra Garnier
Lucine Bastard-Rosset

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture