Galerie
Agenda des vernissages de la semaine du 13 janvier 2022

Agenda des vernissages de la semaine du 13 janvier 2022

13 janvier 2022 | PAR Lucine Bastard-Rosset

Comme chaque semaine, les galeries proposent une suite de vernissages hauts en couleurs. Pour savoir où aller, suivez le guide !

Elene Usdin – Galerie Barbier – 13/01

En cette douce soirée d’un jeudi 13 janvier, de 19h à 21h, la galerie Barbier présente le vernissage de sa nouvelle exposition : René.e aux bois dormants. Au cours de ce vernissage, il vous sera possible de rencontrer l’artiste, Elene Usdin, qui fera également acte de présence ce samedi 15 janvier pour une séance de dédicaces.

René.e aux bois dormants est le premier roman graphique réalisé par l’artiste (publié aux éditions Sarbacane en 2021 et vainqueur du prix de la critique ACBD 2022). On y suit René, un jeune garçon ayant tendance à se perdre dans des mondes fantastiques quand il s’évanouit. Cette exposition permet de découvrir ce personnage en réunissant près d’une « cinquantaine de planches originales réalisées à l’aquarelle et à la gouache en couleurs directes ainsi qu’une sélection de crayonnés préparatoires ».

Clément Lagouarde – Galerie Art-Maniak – 13/01

Il est également possible ce soir, de 18h à 21h, d’assister au vernissage de l’exposition Présence de l’artiste Clément Lagouarde à la Galerie Art-Maniak. Ce comédien-plasticien se penche sur la situation des tribus amérindiennes en les replaçant au sein de ses peintures dans des rues françaises portant le nom des explorateurs les ayant rencontrées. Clément Lagouarde est lui-même originaire de la tribu des Natchitoches de Louisiane. C’est une des raisons qui le pousse à mettre en avant des cultures autochtones trop souvent laissées de côté.

Plus d’informations ici.

Etel Adnan – Galerie Lelong & Co

Depuis 11h ce matin et jusqu’à 19h ce soir, l’exposition Découverte de l’immédiat fait son vernissage à la Galerie Lelong & Co. On y découvre l’artiste Etel Adnan, qui nous a quitté il y a peu en novembre dernier. Alors qu’elle avait l’habitude de réaliser des œuvres en se basant sur la couleur, elle peignit au printemps 2021 une suite de peintures sur toile où le noir et le blanc sont mis en avant. C’est cette série que l’on peut aujourd’hui découvrir, une série construite autour de ce qu’elle nomme sa « découverte de l’immédiat ».

Plus d’informations ici.

Un éclat de soleil, Art des îles Féroé – Le Bicolore, Maison du Danemark – 14/01

Du 14 janvier au 13 mars 2022, la Maison du Danemark présente une exposition sur l’art des îles Féroé, et plus particulièrement sur la place que prend la lumière dans cet art entre le XXe et le XXIe siècle. Il sera possible de découvrir des œuvres à la fois figuratives et abstraites de quatre artistes : Ingálvur av Reyni (1920-2005), Zacharias Heinesen (né en 1936), Hansina Iversen (née en 1966) et Rannvá Kunoy (née en 1975). S’ajoute à cette exposition divers activités autour de la musique, de la littérature, du cinéma, du design, de la gastronomie ou encore de l’art traditionnel.

Plus d’informations ici.

Seules comptent les terminaisons – Galerie Maubert – 15/01

Ce samedi 15 janvier, la Galerie Maubert ouvre ses portes sur une nouvelle exposition collective, Seules comptent les terminaisons. Le vernissage aura lieu de 15h à 21h et l’exposition restera ouverte jusqu’au 5 mars prochain. Dans cette galerie, une dizaine d’artistes sont regroupés – dont Adrien Couvrat et Sara Favriau – et présentent des œuvres qui ont toutes pour thème… les plumes. A travers ces œuvres, les plumes sont présentés comme un moyen de protection, d’enveloppe, mais aussi comme une parure, notion que les artistes détournent et s’approprient.

Plus d’informations ici.

Visuel : Galerie Barbier

 

Transversari, l’enfermement esthétique de Vincent Thomasset
Les collections du musée Guimet en 3D
Lucine Bastard-Rosset

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture