Actu
Agenda cinéma de la semaine du 24 février

Agenda cinéma de la semaine du 24 février

24 février 2021 | PAR Manon Bonnenfant

Ce  mois de février se referme sur de belles pépites – anciennes comme exclusives – entre documentaire, série animée ou encore films primés, le choix est vaste. 

Destination Wild : l’Inde à l’état sauvage – Disney+

On commence avec un voyage vers les régions les plus reculées de l’Inde. Malgré l’étiquette d’un des plus gros foyers de peuplement dans le monde, ce territoire d’un peu plus de 3000 km² abrite encore des espèces sauvages : tigres, panthères, cerfs, éléphants, singes… Ce nouvel épisode de Destination Wild vous plongera – en trois parties – dans une Inde à la faune toujours bien présente, quoique menacée. Un dépaysement garanti qui, en plus de vous présenter la richesse de cet écosystème, témoignera de son histoire s’étendant sur des millénaires. 

Disponible le 26 février, sur Disney+.

Solar Opposites – Star

De Disney à Star, il n’y a qu’un pas. L’extension de Disney+ aux contenus plus matures a enfin posé ses valises en France. Depuis hier, une multitude de programmes y sont proposés : des séries cultes aux films qui le sont tout autant, d’anciennes pépites aux révélations actuelles… Mais aujourd’hui, c’est la série animée Solar Opposites qui retient notre attention. La nouveauté par le créateur de Rick et Morty se dévoile : 4 extra-terrestres sont contraints de trouver un refuge alors qu’un astéroïde vient de frapper la Terre. Et qui aurait parié que ces créatures déjantées se glisseraient dans la peau d’une famille américaine ? Et qu’ils se disputeraient sur des questions existentielles ? Déjà renouvelée pour une deuxième saison, la première nous met l’eau à la bouche. 

Dès aujourd’hui, sur Star (via Disney+).

Collection César – Salto

Salto met à l’honneur plusieurs films primés par les Césars, entre 1999 et 2017. On retrouve d’abord « La Vie rêvée des anges » (d’Erick Zonka), drame déchirant mettant en scène un duo de femmes rappelant celui de « Thelma et Louise ». Puis, le biopic « Séraphine » où Yolande Moreau se fond dans la peau de la domestique se découvrant un talent inouï pour la peinture. On enchaîne avec « Des hommes et des dieux », pour lequel Xavier Beauvois retranscrit le tragique massacre des moines de Tibhirine en 1996. Un massacre sanguinaire et qui, 25 ans plus tard, n’a toujours pas levé tous ses mystères. « Mustang » et « Elle » complètent cette belle collection, entre drame turc touchant et film noir, place au choix !

Disponible le 26 février, sur Salto.

Le Festival Films Courts de Dinan

Comme (presque) chaque semaine et malgré l’apparente paralysie du secteur, les festivals font leur fête. Du 1er au 6 mars, c’est celui des Films Courts de Dinan qui présente ses créations. Et pour sa quatrième édition, la programmation est alléchante : 25 courts-métrages, dont l’on retient ceux abordant le processus évolutif des enfants : « Smoky Mountain » nous plonge dans le regard d’un enfant cambodgien livré à lui-même, « Féeroce » aborde avec justesse cette notion du droit au genre chez l’enfant, d’actualité. On retrouve une entière catégorie de films « autoproduits », mettant en avant les jeunes cinéastes. Le jury est honorable : Marc Caro, Jean-Claude Dreyfus et Claudie Ossart. Jean-Pierre Jeunet sera également présent, aux commandes d’une MasterClass, pour célébrer les 30 ans de « Delicatessen ». Deux de ses courts-métrages (« Billy Brakko » et « Foutaises ») seront mis en ligne. A noter que chaque film est accessible gratuitement, juste ici

Du 1er au 6 mars.

Visuel : ©affiche officielle du Festival Films Courts Dinan

La Clémence de Titus : Milo Rau met en scène la violence politique pour son premier Opéra au Grand Théâtre de Génève
Hélène Martin, celle qui chantait les poètes, est décédée
Manon Bonnenfant

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture