Actu

512 Heures : le nouveau projet de Marina Abramovic

512 Heures : le nouveau projet de Marina Abramovic

10 juin 2014 | PAR Carlos Dominguez-Lloret

Après la présentation de The artist is present au MoMa de New York, Marina Abramovic revient avec son nouveau projet 512 heures. La Serpentine Galery à Londres est l’institution qui accueille l’artiste pour cet événement.

800px-ArtistIsPresentSelon Abramovic, qui croit que le futur de l’art sera « sans objet et fondé sur la transmission directe de l’énergie entre le public et l’artiste », 512 heures représente son projet le plus proche à cette idée. Abramovic ouvrira la galerie tous les jours de 10h00 jusqu’au 18h00, les 6 jours de la semaine jusqu’au 25 août.

Au sein de l’ambiance simple de la galerie Serpentine, Abramovic, le public et une série d’outils seront les matériaux nécessaires pour mener sa performance. L’artiste fera usage de son corps pour mettre les participants et les objets à disposition dans des différentes séquences d’événements.

Les visiteurs seront invités à laisser leurs sacs, vestes, smartphones, appareils photographiques et montres à l’entrée de la galerie. Ainsi le public deviendra « performing body » dans un événement sans précédent dans l’histoire de l’art de performance. Dans cette performance de l’aspect intime qui était présent dans The Artist is Present est complètement dilué. Dans sa performance au MoMa, Abramovic a avoué qu’elle a agit en tant que miroir pour les spectateurs pour les confronter à leur être intérieur. Les réactions des participants ont été inattendues: les gens sortaient bouleversés, ils pleuraient, riaient ou se trouvaient simplement fascinés par la puissance de la performance donnée par Abramovic.

Nous attendons de voir ce que donnera le nouveau projet d’Abramovic. L’artiste de 67 ans est bien connue depuis plus de quarante ans pour se mettre à diverses reprises en danger. Ce qu’elle cherche c’est l’identification de l’expérience et la redéfinition des limites.

En 2013 elle a aussi collaboré dans la création du Bolero de Ravel pour l’Opéra de Paris.

[Critique] « Palo Alto » premier essai convaincant mais loin d’être parfait pour Gia Coppola
Charcot à l’honneur à la Chapelle de la Salpêtrière
Carlos Dominguez-Lloret

One thought on “512 Heures : le nouveau projet de Marina Abramovic”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *