[Carnet de Voyage] Un week-end à Liège

7 mai 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Alors que la capitale de la Wallonie a été pendant des siècles celle d’un véritable royaume (985-1789), profitez des beaux jours de l’été et de la réouverture du musée de La Boverie, rénové par Rudy Ricciotti pour allez vous promenez, entrer dans l’architecture gothique de la ville et déguster ses spécialités : confiture, peket, boulet et bière !

En arrivant à la gare des Guillemins signée par l’architecte Santiago Calatrava, Liège la sculpturale offre tout de suite un panorama extraordinaire sur son architecture et l’axe flambant neuf qui va vers La Boverie (Ricciotti) et la Mediacité (Ron Arad). La Boverie vient de rouvrir avec une annexe immense en verre qui ouvre le musée sur le parc et propose avec le Louvre l’exposition « En plein air », ainsi que de riches collections permanentes (voir notre article).

En ville, ne manquez pas de faire un tour dans un immense autre musée : Le grand Curtius, qui porte le nom d’un grand marchant du siècle, et expose des collections fleuves et diverses d’artisanat et art local, de design, de verrerie, et aussi d’armes (plus belle collection d’Europe). En ce moment dans ce joli bâtiment donnant sur la place Saint-Martin, une grande exposition retrace la modernisation permise par la construction d’un grand hôpital pendant la Première Guerre mondiale, sous la houlette de la Croix Rouge et le patronage de la reine Elizabeth. La muséographie très années 1930 de reconstitution de l’ambiance est originale.
La Cité miroir quant à elle, fait dialoguer les cultures.

Du côté des classiques, une visite guidée dans le vieux Liège est une belle plongée dans l’histoire, avec notamment le palais monumental de l’évêque et la montée monumentale sur la Montagne de Bueren.

La vie culturelle liégeoise de l’été 2016 est fort riche : festival de musique avec notamment les Ardentes qui a en tête d’affiche Suede, Catpower et Nekfeu du 6 au 10 juillet, opéra, théâtre… Le shopping y est central, grâce aux grandes galeries implantées au cœur du grand dénivelé de la fameuse place Saint-Lambert, qui est à la fois le cœur des bus et des piétons, avec son dénivelé malin.

Question gastronomie, Liège est un petit paradis, le restaurant du théâtre de Liège entièrement restauré en restructuré alliant culture et raffinement des mets dans un espace vaste. Pour une bière en terrasse, foncez à la Brasserie C (Curtius) aux pieds de la Bueren, où les productions locales s’accompagnent d’assiettes fraîches de produits locaux (fromages, charcuterie, « boulets » de viande…). Enfin la nuit folle de liège se passe au « carré », quelques rues qui ne désemplissent pas de la tombée du soleil à l’aube, avec musique et fête. Pour boire de manière plus traditionnelle, ne manquez pas La maison du Peket, pub cosi qui permet de boire le breuvage du même nom, sorte de genièvre distillé qui peut se boire aromatisé et/ou flambé (à la violette c’est délicieux). Enfin, pour une dernière touche de modernité, choisissez un boutique Hotel qui reproduit avec grâce les dénivelles fantastiques de la place Saint-Lambert.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: