Le retour de Bertrand Cantat se fera en novembre, et en solo

25 juillet 2013 Par
Bastien Stisi
| 0 commentaires

On l’attendait depuis un bon bout de temps maintenant, c’est désormais officiel : l’ancien chanteur de Noir Désir Bertrand Cantat effectuera son vrai grand retour à l’automne avec la parution d’un album solo (le premier de sa carrière), plus de dix ans après le légendaire Des Visages des Figures, l’ultime album des Noir Désir.

Si Noir Désir a officiellement acté sa séparation il y a trois années, mettant ainsi un terme aux rumeurs les plus folles accompagnant une possible reformation du groupe, notamment suscitée par la parution de deux morceaux inédits en 2008 (une reprise très rock de l’hymne gauchiste le « Temps des Cerises », et le titre anticapitaliste « Gagnant/Perdant »), Bertrand Cantat n’en avait pas pour autant mis sa carrière musicale de côté, en témoignent les nombreuses collaborations éparses effectuées ces dernières années.

Le timbre brisé et virulent, la prose écorchée et vindicative, l’énergie retrouvée et revigorée, on avait d’abord revu l’artiste sur scène aux côtés des bordelais Eiffel en 2008, avant de le voir poser sa voix en 2011 sur le slam philosophique du jeune Souleymane Diamanka et de son « Danser sous la tempête », avec Brigitte Fontaine et son « L’Un n’empêche pas l’autre » ou encore sur le voltigeant et très rock « Palabra Mi Amor » de Shaka Ponk, qui offrait alors sa véritable bombe tubesque au groupe. Plus récemment, on l’avait également vu collaborer sur le bel album d’Amadou & Mariam Folila.

Très peu d’infos à se mettre sous la dent pour le moment (ni extrait, ni titre de l’album, ni date exacte de parution…), même si l’on sait toutefois que l’album sortira chez Barclay et que celui-ci aurait reçu l’important apport de son ami et collaborateur Pascal Humbert, avec qui il avait déjà écrit il y a quelques mois la musique du Cycle des Femmes : trois histoires de Sophocle de Wajdi Mouawad, qui avait suscité la polémique en étant présentée la même année au festival d’Avignon et au Théâtre du Nouveau Monde de Montréal. Après l’intervention incendiaire de Jean-Louis Trintignant, Cantat avait d’ailleurs finalement décidé de renoncer à sa participation à la pièce.

De polémique, il en sera obligatoirement encore question avec cette sortie qui devrait intervenir au mois de novembre, considérant l’engouement médiatique qui accompagne chacune des interventions de l’artiste et l’acharnement dont l’ancien chanteur de Noir Désir est victime depuis sa sortie de prison en 2007, et plus encore depuis le suicide de son ex-femme Kristina Rady en 2010.

Récemment, Cantat avait ranimé la flamme des passions les plus incandescentes en faisant paraître un livre, L’Amour à Mort, qui revenait sur le décès de Marie Trintignant.

Visuel : (c) capture d’écran du clip « Oh Amadou » d’Amadou & Mariam