Playlist de la semaine (145)

15 janvier 2016 Par Bastien Stisi | 0 commentaires

Le retour triomphant d’Explosions In The Sky, le clip fascinant de The Paper Kites, le nouveau clip de General Elektriks…la playlist de la semaine, rendez-vous hebdo confectionné par Toute La Culture, rien que pour vos oreilles et pour vos tympans exigeants :

1. Explosions In The Sky, «Disintegration Anxiety »

Quatre après après Take Care, Take Care, Take Care, et après la réalisation de quelques BO convaincantes (celle de Du Sang et des Larmes, notamment), les Texans d’Explosions In The Sky, toujours plus proches des Ecossais de Mogwai, des Montréalais de Godspeed ou des New Yorkais de Battles que de la musique country qu’évoque de manière spontané leur contrée d’origine (grand écart), annoncent via le single « Disintegration Anxiety », un 6e album à paraître en avril, The Wilderness. La vidéo qui accompagne le morceau focalise l’angle sur un immeuble, dont l’image se flou et se mélange au fur et à mesure qu’elle avance, avant de pouvoir enfin retrouver son état initial. Dans le ciel, toujours l’orage, et les jolies éclaircies qui doivent toujours lui succéder.

2. The Paper Kites, « Electric Indigo »

« Twelvefour est un album concept, basé sur la théorie selon laquelle les artistes ont un pic créatif entre minuit et quatre heures du matin », explique Sam Bentley, le chanteur du groupe australien The Paper Kites, qui vient de faire paraître, après le, remarqué States, son second album en trois ans. Et ce pic, si l’on se base sur le très joli clip du petit  tube new wave « Electric Indigo » (minuit affiche son heure, et l’aventure noctambule débute), il est possible de l’atteindre via la sollicitation de trois éléments essentiels : le visage de la femme, l’enjolivure de la nuit, la confrontation avec autrui. Pas étonnant dès lors, puisque la triade vitale se retrouve ici, que ce deuxième album s’avère aussi réussi que son prédécesseur. En concert à La Maroquinerie le 7 février.

3. General Elektriks, « Angle Boogie »

Entre la bande son de Mario Bross et le Contrepoint de Nicolas Godin (grand écart), entre bo d’un jeu vidéo Nintendo et d’une soirée rococo, « Angle Boogie »,  le nouveau General Elektriks, fonctionne au moins autant que « Whisper to me », le premier extrait d’un nouvel album à paraître le 29 janvier prochain. On regarde en attendant le clip, forcément psyché et barré, du morceau en question, réalisé par Drew Tyndell.

4. Séverin, « Ca ira tu verras »

Le chanteur nous prépare un joli album pour le 5 février 2016 chez Neon napoleon, fruit d’une session live au printemps dernier à la cave Saint-Germain. Alors que l’album réalisé entre autres avec Ambroise Willaume  de Revolver et Jean Felzine de Mustang, on y entend aussi Philippe Katerine dans un joli duo. En attendant ce bel objet du désir musical, on s’offre un avant-goût de ce live avec un premier titre éponyme « Ca ira tu verras » tout à fait bossa qui rappelle – derrière la voix de velours du  jeune chanteur – le goût raffiné, le minimalisme maîtrisé et l’élégance du dernier album mythique d’Henri Salvador, « Chambre avec vue » (2000). (Yaël Hirsch)

5. DNKL, « Otherside »

Dans la liste, inlassable, de ces groupes Suédois qui ont jugé judicieux de poser la douce mélancolie inhérente à ce que l’Image d’Epinal peut penser de leur pays sur des synthés aux températures évolutives (c’est froid, mais ça donne chaud), le trio DNKL se positionne comme le vrai bon outsider électro pop de cette année à venir, en témoigne l’excellente single « Otherside », qui via ses mélodies caressantes et ses gimmicks synthétiques, donne effectivement une folle envie de se projeter de l’autre côté. De quoi, on ne sait pas trop, mais tant qu’il existe un autre côté, c’est qu’il existe des moyens de se rassurer. Signé chez Different, le label électro pop de [PIAS].

6. High Angle Shot ; Acid Child, « Slow Reverse Flow »

Après un premier EP redoutablement addictif, qui mêlait avec une belle intelligence l’électro pop de plage et la cold wave de carnage, les Ajacciens d’High Angle Shot, porte-étendard de la scène pop locale, annoncent et aux côtés d’Acid Child (Corses eux aussi) la sortie de leur second EP via la parution de ce « Slow Reverse Flow » qui rappelle à quel point il fait bon de faire résonner les synthés sur la glorieuse île de Beauté. En concert à l’Espace B, en compagnie de Backbone (signés chez les exigeants Animal Records), le vendredi 22 janvier prochain.

7. Joachim Pastor, « Fever » (feat Mischa)

Avant de voir Paris lui ouvrir ses portes ce vendredi 15 janvier (en concert à l’Olympia le soir, et en aftershow dans la foulée au Zig Zag Club), le label marseillais Hungry Music, qui amènera aussi les excellents Worakls et N’To dans ses bagages (il faut jeter de nouveau une oreille au dernier EP de ce dernier, le parfait Purple) sort cette reprise par Joachim Pastor du « Fever » cultissime de Peggy Lee, que le DJ et producteur enrobe à l’intérieur d’un voile tendrement deep house et durement addictif. Ne rien prévoir d’autre vendredi soir donc.

Visuel : (c) pochette de Twelve Four de The Paper Kites


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: