Le Bach libéré d’Hélène Tysman

5 mai 2016 Par
Laurent Deburge
| 0 commentaires

La pianiste française Hélène Tysman a donné un somptueux récital Bach au Goethe Institut de Paris, le 3 mai 2016. Cette redécouverte de Bach apporte un nouveau souffle à l’interprétation du compositeur au piano.

 

Présenter un programme « 100% Bach » est un défi que peu de pianistes osent relever. C’est une musique qui met l’art à nu, exige une précision absolue, et ne souffre aucun effet « cosmétique », telle une pédalisation brumeuse ou un rubato impressionniste, expédients communs du pianisme romantique. Quand ce programme comprend des monuments aussi terrifiants que la Fantaisie chromatique et le Concerto Italien, ou intimes comme la première Partita ou de sublimes préludes et fugues issus du premier livre du Clavier bien tempéré, tout cela au cours de la même soirée, on pressent que l’exigence va se placer à un exceptionnel degré d’excellence.