[Live Report] Le Weather Winter 2016 pour bien terminer l’année

19 décembre 2016 Par
Hugo Saadi
| 0 commentaires

Depuis plusieurs mois la nuit parisienne attendait la dernière soirée de 2016 organisée par le collectif Surpr!ze. L’édition hivernale du Weather n’a pas déçu et les performances de Marcel Dettman, Laurent Garnier, Josh Wink ou encore du duo Peter Van Hoesen & Donato Dozzy ont réchauffé les corps des nombreux festivaliers pendant toute la nuit.

15595762_10154250798351819_1179184156_o

Après avoir retrouvé le Bourget pour son édition estivale, le Weather avait revêtu ses habits d’hiver du côté de la porte de la Villette. Comme les années précédentes, c’est au Paris Event Center que l’équipe de la Concrète avait donné rendez-vous aux festivaliers. Un lieu propice aux grands rassemblements, bien que le hall A, le plus petit, ait trouvé ses limites lors de l’arrivée de Laurent Garnier. Côté pratique, les nombreuses ouvertures des hangars permettaient aux nombreux flux de fêtards de divaguer d’un espace à un autre (de nombreux foodtrucks et toilettes répartis sur tout le site) sans se rentrer dedans. Côté scénographie, rien de bien fou, quelques carcasses de voitures disposées les unes sur les autres aux abords de la scène principale, il fallait surtout compter sur les spots lumineux pour en prendre plein la vue.

Pour ce qui est des oreilles, elles ont longtemps bourdonné. Avec 12h de son, le Weather Winter a tenu ses promesses. À moitié frenchy, la programmation était divisée en deux : une scène plutôt house avec la présence du pape français de l’électro Laurent Garnier et une scène techno avec notamment Marcel Dettman et le surprenant duo Peter Van Hoesen & Donato Dozzy.

Pour faire monter la température progressivement, la soirée s’est lancée du côté du hall labélisé « house » avec le set de Kosme. Et dès 23h, le français originaire de Lyon a su nous mettre dans l’ambiance avec un set énergique maitrisé d’un bout à l’autre et une électro house qui nous a rapidement mis en jambe. Petit tour ensuite pour voir Antigone, Birth of frequency, Voiski et Zadig, les quatre frenchy qui montent.  Rassemblés sous le nom Unforeseen Alliance, les français ont livré un live à 8 mains (oui oui) qui a fait sensation et a complètement lancé la machine pour une nuit qui s’annonçait alors encore riche en émotions.

Les premières sont arrivées avec Josh Wink. L’américain, derrière les platines depuis plus de 20 ans, proposait une palette sonore variant les plaisirs (house, techno, acide), mais c’est du côté du hall B que nous avons terminé la nuit. Avec notamment l’ancien résident du Berghain, Marcel Dettman. Comme à son habitude, ce mastodonte de la techno a balancé un son dark et hypnotique qui a fait frémir les tympans pendant de longues heures. Même si le Bourget était bien loin, le décollage a complètement eu lieu grâce à l’allemand qui a retourné le public. Une petite escale pour aller écouter Laurent Garnier n’était pas de refus, mais face à une foule bien compacte, nous sommes vites retournés dans le hall principal, où l’espace minimum requis pour savourer l’electro était bien au rendez-vous.

Le duo hybride Peter Van Hoesen & Donato Dozzy a frappé un grand coup. Closing de l’édition 2016, le set hybride (live + DJ Set) du belge et de l’italien a émerveillé le public pendant près de 3h30. Un set inqualifiable, ou du moins magique qui a transcendé la foule grâce à une techno pointue et énergique. Il faut dire que le système son en place envoyait du lourd niveau basse pour en ressentir toutes les sonorités et nous faire frémir jusqu’au petit matin. La nuit s’est donc terminée sur LE set du festival qu’il ne fallait pas manquer.

Les plus courageux ont continué leur « nuit » sur le bateau de la Concrète quai d’Austerlitz pour y retrouver entre autres Marcel Dettman qui avait encore de l’énergie à revendre. Il faudra désormais attendre le printemps pour reprendre le chemin du Weather. Au fil des éditions, l’événement ne fait que se bonifier.

visuel © Hugo Saadi


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *