E Cosi, Franck Krawczyk réinvente la partition de Mozart à La Marbrerie.

29 septembre 2017 Par
Bérénice Clerc
| 0 commentaires

La Marbrerie de Montreuil, lieu habité et artistique accueillait Franck Krawczyk et de jeunes chanteurs pour une version libre de Cosi fon tutte le chef d’œuvre de Mozart.21248229_1566181093403113_2629021528230487728_o

La marbrerie à quelques pas du métro mairie de Montreuil, un lieu brut ou le béton et le bois de la charpente apparente enveloppent avec délicatesse les visiteurs qui peuvent manger un délicieux repas ou boire sur place avant le spectacle.

Le restaurant puis la salle sont pleins pour le E Cosi de Franck Krawczyk.

Ses compositions, ses transcriptions, sa liberté avec la musique donnent envie de voir ses nouvelles créations.

Il avait commencé ses fantaisies avec Mozart lors d’Une flûte enchantée avec Peter Brook et Marie-Hélène Estienne. Les possibles sont multiples, sans perdre le fil de Mozart, simplifier, ancrer dans l’époque actuelle, recomposer pour mieux éclairer l’œuvre.

Le travail sur la partition de Franck Krawczyk est libre, fluide, vivant.

Un piano, six jeunes artistes aux voix travaillées, l’infinie des possibles pouvait commencer.

Les jeunes artistes sont heureux d’être là, les voix sont limpides colorées et claires, l’envie de faire vivre Cosi est palpable, ils sont leurs personnages, ils donnent toute leur énergie à la partition avec le désir de partager avec les spectateurs.

La belle partition, les voix vivantes, la talentueuse pianiste, l’envie de bien faire et de partager ne sont hélas pas suffisantes. Le spectateur a besoin de voir un travail plus profond de mise en scène, les chanteurs manquent de regard théâtral extérieur, de travail artistique du jeu d’acteur chanteur, ils sont parfois perdus dans le jeu excessif ou maladroit, font au lieu d’être et peinent à porter la voix quand il s’agit des dialogues ou des récits.

L’envie est grande de voir ce que ce travail pourrait donner avec un metteur en scène, plus de profondeur, un travail sur le costume tout en gardant la simplicité de cette version resserrée et de la partition réinventée.

Le travail de Franck Krawczyk est à suivre pour sa liberté et son énergie vitale pour les petits et les grands. La Marbrerie est un lieu magnifique à la programmation multiple et engageante.