[Interview] Alain Chamfort : « Daft Punk, niveau composition, c’est extrêmement faible »

26 mai 2015 Par
Bastien Stisi
| 1 commentaire

Lorsqu’il nous rejoint en milieu d’après-midi pluvieux dans ce café du XVIe arrondissement, Alain Chamfort s’excuse d’avance : il gardera ses lunettes de soleil noires durant toute la durée de l’interview, un hématome ayant rendu les contours de son œil enflé et légèrement douloureux. Que l’on ne se méprenne pas pour autant ; car Alain Chamfort, 66 ans et un douzième album studio paru chez [PIAS] après ses mésaventures auprès des vilains majors, n’est pas de ceux qui se cachent. Au contraire : avec un ton apaisé mais un verbe sans complaisance, cet ancien collaborateur de Claude François et de Serge Gainsbourg dénonce l’hypocrisie des maisons de disques, le rapport paradoxal des Français aux « chansons populaires », la faiblesse des tendances pop d’aujourd’hui, et surtout la force de l’amour. Témoignage téméraire d’un « vieil ours polaire » toujours dans le coup.