« Manet, Renoir, Monet, Morisot : Scènes de la vie impressionniste » les visages de l’impressionnisme investissent le MBA de Rouen

1 mai 2016 Par Sandra Bernard | 0 commentaires

Dans le cadre de la nouvelle édition du festival Normandie impressionniste, qui prend pour thème le portrait _au sens large_ ,qui se déroule dans toute la Normandie réunifiée jusqu’au mois de septembre, le musée des beaux arts de Rouen propose une exposition intitulée « Manet, Renoir, Monet, Morisot :Scènes de la vie impressionniste ».

Dans une douzaine de salles tantôt baignées de lumière tantôt cosies, près de 150 œuvres présentent une face intime du mouvement impressionniste dans lequel la figure humaine tient la première place. Les portraits d’artistes et de leurs amis affirment leur statut et leur familiarité les uns par rapport aux autres, les familles, et plus particulièrement les épouses et les enfants, sont les modèles privilégiés. Avec ces vues familières, l’on oscille entre portrait et scène de genre. L’impressionnisme abolit les frontières picturales, factuelles, mais également dans les genres, tranchant avec l’académisme toujours triomphant au XIXe siècle.

Deux types de figures dominent la production de portraits impressionnistes : Les enfants, et les femmes. Les premiers sont l’incarnation de la fugacité, de la vie débordante et également du statut social des artistes. Ces enfants sont en bonne santé, éduqués, bien habillés. Ils posent dans des attitudes sages et strictement cadrées.

Parfois accompagnés de leur mère, ces dernières sont à la fois l’incarnation de l’amour maternel mais également, en tant que femme, des figures récurrentes si ce n’est privilégiées des impressionnistes.

Les femmes, perdues à leurs oisives occupations que sont la lecture, les travaux d’aiguilles ou les mondanités de l’heure du thé, triomphent dans ces toiles. Éblouissantes dans leurs toilettes de soie chamarrée ou bien dans le négligées de l’intimité elles incarnent tour à tour une modernité presque insolente à l’image de Berthe Morisot, la douce insolence de la vie bourgeoise ou encore la mélancolie thème très en vogue en ce te fin de XIXe siècle.

Tableaux, sculptures, dessins, photographies, lettres, et même une robe, déjà très remarquée il y a quelques années lors de l’exposition les impressionnistes et la mode, illustrent le mode de vie des artistes impressionnistes.

Au travers de cette exposition, l’on entre non seulement dans leur intimité, mais l’on est également le spectateur de ce qu’ils souhaitent nous montrer, de leurs manifestes picturaux, de leurs expérimentations, de leurs affirmations.

Artistes, amis, parents, amants et mondains, les impressionnistes sont tout cela à la fois. Ils ne sont plus les artistes cachés derrière les œuvres au service de sujets historico-mythologiques grandiloquent, mais des peintres de la vie de leur temps, de la modernité, de l’évolution. Proches les uns des autres, de leurs discussions enflammées est née une révolution artistique qui a ouvert la voie à l’art contemporain.

Avec scènes de la vie impressionniste, l’on lève le voile sur cette création, on pénètre dans la coulisse de ce mouvement et l’on fait connaissance avec les artistes et leurs proches.

Informations pratiques :

MANET, RENOIR, MONET, MORISOT… : SCÈNES DE LA VIE IMPRESSIONNISTE, 16 Avril 2016 - 26 Septembre 2016
Musée des Beaux-Arts de Rouen,
Esplanade Marcel Duchamp
76000 Rouen
Accès handicapés : 26 bis, rue Jean Lecanuet
Tél. : 02 35 71 28 40

scenesdelavieimpressionniste.fr


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Google+

Laissez un commentaire: