Une Beyoncé martiale et engagée pour la dernière édition du Super Bowl

8 février 2016 Par Hannah Barron | 0 commentaires

Dimanche 7 Février se tenait la cinquantième édition du Super Bowl, rendez-vous annuel de l’Amérique qui tient en haleine 65 000 spectateurs et pas moins de 180 millions de téléspectateurs, dont le Président Obama. Outre la victoire de l’équipe des Denver Broncos face aux Carolina Panthers (24 à 10) , on retient deux  moments forts de la soirée : le coup d’envoi du match, entonné cette année par Lady Gaga et le spectaculaire show de mi-temps, où se sont retrouvés Coldplay, Bruno Mars et Beyoncé.

Pour ouvrir le match, Lady Gaga a quittée son exubérance habituelle pour entonner l’hymne américain dans une tenue d’un rouge scintillant. Une sobriété étonnante pour celle qu’on a déjà vu recouverte de viande rouge.

Le gros du spectacle était réservé cette année au groupe britannique Coldplay, pourtant peu habitué à ces mises en scène spectaculaires, dont le budget avoisine les 10 millions de dollars. Chris Martin, le chanteur, a fait plaisir à son public en reprenant les titres les plus connus du groupe, dont « Viva La Vida », ou encore « Paradise ». C’est Bruno Mars qui l’a ensuite rejoint pour interpréter « Uptown Funk ».

Si Colplay était le grand invité de cette édition, tout le monde s’accorde pour dire que Queen B a volé la vedette. Malgré un léger faux pas lors de sa prestation, Beyoncé a enflammé le stade de Santa Clara.  Dans une tenue martiale, la chanteuse s’est prêtée à une performance énergique sur son nouveau titre « Formation » qu’elle a dévoilé dans un clip samedi. Quelle meilleure tribune que le Super Bowl pour ce titre engagé qui mentionne les violences policières faites aux Afro-américains? Décidément, celle qui avait chanté à l’investiture du président Obama sait allier politique et musique.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: