Le rappeur Médine contraint d’annuler ses concerts au Bataclan

25 septembre 2018 Par
Mathieu Michel
| 0 commentaires

Il devait s’y produire les 19 et 20 octobre prochain mais la pression de « certains groupes d’extrême-droite » a fini par avoir raison de lui. Ses deux dates n’auront donc pas lieu.

Le rappeur Havrais Médine renonce finalement à la salle de concert du Bataclan. Cette décision, annoncée via son compte Instagram, fait écho à la polémique de juin dernier. Des groupes d’extrême-droite l’avaient accusé d’inciter à la haine en lui prêtant le rôle de « rappeur islamiste » et en décontextualisant certains de ses propos. Ils souhaitaient (et ont donc réussi) lui interdire de jouer dans le théâtre des attentats du 13 novembre 2015. Les concerts devaient avoir lieu les 19 et 20 octobre 2018, les deux dates affichant complets plus de 2 mois avant leur tenue.

Plus tôt dans la journée, Me Philippe de Veulle, avocat de 2 familles de victimes des attentats, saisissait le procureur de la République afin d’ouvrir une enquête judiciaire. François Giroud, le père d’une victime, aurait prononcé son « soulagement » et y verrait même « un espoir dans la nature humaine, puisque Médine a compris le problème ». Le rappeur annule donc ses dates, « par respect pour les familles [des victimes] et pour garantir la sécurité de [s]on public », espérant faire taire cette polémique une bonne fois pour toute. En remplacement, il se produira toutefois au Zénith de Paris le 9 février 2019. Il conclut sa publication en rappelant l’amour qu’il portait pour cette salle mythique : « Tout ce que je voulais faire c’était le Bataclan »