La publicité s’invite au théâtre

22 septembre 2017 Par
Guillaume Laguinier
| 0 commentaires

Des spots publicitaires seront diffusés dans une trentaine de salles parisiennes, équipées pour l’occasion d’écran. Si certains y voit un intolérable sacrilège, les directeurs de théâtre soulignent l’importance indéniable de ces revenus supplémentaires.

theatre

Pas de panique. Seuls 17 théâtres privés sont, pour le moment concernés, dont le Théâtre du Gymnase, le Palais des Glaces, l’Apollo Théâtre…Pas de panique, donc, mais une bonne raison d’être méfiant.

Certains regrettent en effet que l’espace théâtral, jusque là épargné malgré quelques précédents, soit obligé,à son tour, d’avoir recours à la publicité dans un contexte où les budgets alliés à la culture tendent plutôt à la baisse.

La réclame s’invite grâce à cette opération signée par la régie ODW. Le groupe prend entièrement en charge l’investissement.  Les pubs seront diffusées sur des écrans avant le lever du rideau dans un total de 31 salles accueillant en moyenne 2 millions de spectateurs à l’année; les revenus, eux, seront redistribués en fonction de l’affluence des théâtres.

C’est une aubaine pour les annonceurs qui vont chercher à atteindre un public de CSP+. Pour les théâtres, la publicité peut constituer des revenus supplémentaires. « On fait un essai pendant un an, sur une saison », précise Philippe Delmas, le directeur de l’Apollo Théâtre dans les Echos.